Les trottinettes électriques bientôt bannies des trottoirs

Les trottinettes électriques bientôt bannies des trottoirs

Publié le 23/10/2018 à 19:33 - Mise à jour à 19:38
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé à l'Assemblée nationale que les trottinettes électriques feront bientôt l'objet d'une législation dédiée avec comme conséquence de leur interdire l'accès aux trottoirs.

Les pages du prochain code de la route vont s'enrichir d'un nouveau venu. Elisabeth Borne, la ministre des Transports a annoncé ce mardi 23 à l'Assemblée nationale sa volonté de mettre en place un cadre juridique pour "les nouveaux engins de déplacement électrique personnel". Dans le viseur principalement: les trottinettes électriques qui peuvent circuler jusqu'à 30 kilomètres/heure et qui présentent le double inconvénient d'être dangereuses pour les piétons quand elles roulent sur les trottoirs, et dangereuses pour leur conducteur (qui roulent sans casque) quand elles sont sur la route.

"Nous allons créer une nouvelle catégorie de véhicule dans le Code de la route. Ces engins pourront circuler sur les pistes, les bandes cyclables ou dans les zones à 30 km/h mais pas sur les trottoirs" a annoncé la ministre, dans le cadre de la loi sur les mobilités qu'elle portera au printemps 2019. Elle estime en effet que ces véhicules sont certes des "nouvelles solutions" de déplacement mais qu'"une innovation n'est positive que si elle se développe dans un cadre adapté, permettant qu'elle bénéficie à tous. Il en va de la sécurité tant des piétons que des utilisateurs".

Voir aussi: Infractions au code de la route: des amendes désormais éditées à partir de la vidéosurveillance

Les trottinettes électriques se multiplient dans les grandes agglomérations. Ne nécessitant aucun permis particulier, elles sont en outre bien moins cher que les scooters, aisément transportable une fois à destination et, dans les cas d'un trafic particulièrement congestionné, vont même plus vite que les deux-roues.

Elisabeth Borne a également annoncé sa volonté de mieux encadrer le "free floating", soit les systèmes de vélos en libre-service, sans station, une offre populaire auprès des habitants des villes mais encore flou au niveau de la législation. "Notre objectif n'est pas de contraindre mais de proposer un cadre adapté pour le développement de ces nouveaux services de mobilité au service de nos concitoyens" assure la ministre.

Lire aussi:

Elisabeth Borne confirme l'abandon du projet d'A45 entre Lyon et Saint-Étienne

Brexit: Borne assure que la France "va se battre" pour ses ports

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les trottinettes pourraient ne plus circuler sur les trottoirs dès 2019.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-