L'hypnose est-elle bénéfique à la santé?

De plus en plus utilisée

L'hypnose est-elle bénéfique à la santé?

Publié le :

Lundi 31 Août 2015 - 12:22

Mise à jour :

Lundi 31 Août 2015 - 12:24
De plus en plus en vogue, l'hypnose est utilisée comme anti-douleur pour certaines opérations, mais aussi pour lutter contre les addictions (tabagisme, troubles alimentaires).
©Samueli Institute
PARTAGER :

Auteur : FranceSoir

-A +A

Imaginez-vous subir une opération sans anesthésie générale mais en étant sous hypnose? Cette pratique se répand dans les hôpitaux français. L’état de conscience modifié présente d’autres utilités dans le domaine médical, même s’il ne s’agit pas d’une thérapie en tant que telle.

Un congrès mondial, "Hypnose: racines et futur de la Conscience", organisé par la Confédération francophone d'hypnose et thérapies brèves (CFHTB) a attiré plusieurs centaines de conférenciers du 26 au 29 août au Palais des congrès à la Porte Maillot à Paris.

> L’hypnose, comment ça marche?

Le patient, placé sous hypnose par un professionnel de la discipline, se retrouve dans un état de conscience modifié, déconnecté de son environnement. Ce "lâcher-prise" mental permet à l’inconscient de passer au premier plan.

> L’hypnose comme anti-douleur

Basée sur des exercices respiratoires et de relaxation, l’hypnose apparaît comme une alliée de la santé pour diverses raisons. Elle aide, déjà, à mieux dormir grâce à des séances avec une hypnothérapeute ou des exercices d’auto-hypnose, mais aussi à lutter contre le stress et l’anxiété.

Cette discipline agit également sur la douleur et l’explication est cartésienne: l’hypnose bloque les neuromédiateurs qui transmettent au cerveau la sensation de douleur. D’où son utilisation de plus en plus fréquente dans les centres anti-douleur, les blocs opératoires et les unités de soins palliatifs.  On parle alors d’hypno-analgésie.

> L’hypnose contre les addictions

Depuis des décennies, l’hypnose, en l’occurrence ericksonienne, est une méthode connue pour lutter contre les addictions, au premier rang desquelles le tabac et les troubles alimentaires. Il n’est pas question de régler un problème de santé mais de modifier un comportement duquel découlent –ou peuvent découler– des problèmes de santé. Durant la séance, l’hypnothérapeute suggère des choses à l’inconscient, arrêter la cigarette par exemple.

 

Auteur : FranceSoir

L'hypnose est basée sur des exercices respiratoires et de relaxation.

Commentaires

-