Météo: pourquoi un nombre d'orages record en mai en France?

Météo: pourquoi un nombre d'orages record en mai en France?

Publié le :

Mercredi 30 Mai 2018 - 12:56

Mise à jour :

Mercredi 30 Mai 2018 - 13:00
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le moi de mai a largement battu les records datant de 2000 en termes d'orages avec plus de 100.000 impacts de foudre. Une situation due à la rencontre de plusieurs phénomènes météorologiques venus des pays voisins qui pourrait durer encore plusieurs jours.

Une grande partie de la France est de nouveau en alerte orange ce mercredi 30 en raisons des risques d'orages. Cela alors que la foudre, le tonnerre et des averses aussi importantes que soudaines ont déferlé sur le pays en cette fin de moi de mai.

Selon Météo France, "mai 2018 est le mois de mai comptabilisant le plus grand nombre d'impacts de foudre au sol depuis 2000" avec 110.221 impacts de foudre au sol contre 84.336 en mai 2009, année jusque-là la plus prolifique depuis 2000, et 48.390 impacts en moyenne sur un mois de mai.

Et pourtant ces chiffres ne recoupent que les impacts enregistrés du 1er mai au dimanche 27. Or, les orages n'ont pas cessé, loin de là, lundi ou mardi et d'autres sont donc attendus ce mercredi.

Voir: Orages - près de la moitié du pays en vigilance orange

"Une forte activité électrique est encore attendue cette semaine, dans une atmosphère particulièrement instable, entre les basses couches chaudes et humides de l'atmosphère et l'air froid en altitude", résume ainsi le prévisionniste.

Il n'est pas étonnant qu'un mois de mai soit très orageux: "Les basses couches de l'atmosphère commencent à se réchauffer fortement sous l'action d'un meilleur ensoleillement, alors que de l'air froid peut résister encore en altitude", détaille Météo France.

C'est en effet la rencontre de ces différentes masses d'air qui provoque l'instabilité dont naissent les orages. "Ce printemps a une particularité: l'atmosphère est un peu tourneboulée, puisque l'air chaud se situe plutôt au nord de l'Europe et l'air frais est dévié vers le Sud", explique le prévisionniste Patrick Galois.

La France reçoit ainsi les masses d'airs d'un anticyclone scandinave et les vents chauds venus du Maroc. Ajoutez à cela une "goutte froide" (petite dépression avec de l'air froid en altitude) centrée sur le Portugal et vous obtenez un record d'orages en France. D'autres de ces phénomènes pourraient se produire cette semaine en Méditerranée, la foudre n'a donc pas fini de tomber.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-