PACA: le seul antidote contre les morsures de vipère en pénurie

PACA: le seul antidote contre les morsures de vipère en pénurie

Publié le 27/05/2017 à 15:36 - Mise à jour à 15:45
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que les morsures de vipères sont souvent nombreuses en cette période de l'année, la région PACA souffre actuellement d’une pénurie de Viperfav, l'unique antidote produit en France. Une rupture de stocks inquiétante puisque le produit doit normalement être administré dans les 15 heures qui suivent.

Les promeneurs vont devoir redoubler d'attention. Selon les informations du Nice-Matin, le seul antidote contre le venin de vipère n'est plus disponible en région PACA. Une pénurie inquiétante puisque le Viperfav doit normalement être administré dans les 15 heures qui suivent la morsure.

Cette rupture de stocks serait due à l'interruption de la production du produit par son fabriquant Sanofi. Le laboratoire pharmaceutique a en effet changé son procédé de fabrication et selon les derniers éléments divulgués, la nouvelle version du sérum ne sera pas disponible avant 2019. Alors pour permettre de soigner les futures victimes, la région PACA espère compter sur la solidarité des autres régions françaises pour lui venir en aide. Mais lorsque la pénurie sera généralisée, les autorités devront importer un anti-venin similaire d'Angleterre. 

Pour rappel, le dernier échantillon a été utilisé il y a trois semaines par une ancienne infirmière, originaire des Hautes-Alpes et mordue par une vipère au doigt. Les secours avaient dû se rendre jusqu'à l'hôpital Sainte-Marguerite de Marseille pour chercher le sérum.

Comme le rappelle le site de l'Assurance maladie, les serpents, qu’ils soient venimeux ou non, ont tendance à fuir l’homme et ne mordent que pour se défendre, lorsqu’un individu leur marche dessus ou les approche. Une fois sur deux environ, le serpent venimeux n’injecte pas son venin. Dans ce cas, on parle donc de morsure sèche: elle n’engendre que des symptômes locaux. En revanche, en cas d'injection de venin, des symptômes généraux apparaissent et leur importance dépend de la dose de venin présente dans l’organisme.

La personne concernée a pu être mordue par un serpent venimeux si elle présente des traces de morsure sous la forme de deux points, des douleurs au niveau de la morsure mais aussi un gonflement du point de morsure, voire de toute l'extrémité touchée. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le Viperfav doit normalement être administré dans les 15 heures qui suivent la morsure.

Fil d'actualités Lifestyle