Netflix diminuerait la libido et le taux de natalité (étude)

Netflix diminuerait la libido et le taux de natalité (étude)

Publié le :

Mercredi 24 Avril 2019 - 18:41

Mise à jour :

Mercredi 24 Avril 2019 - 18:43
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une étude récemment publiée au Wall Street Journal a établi que Netflix avait une influence néfaste sur la vie de couple. Certains Américains ont même confié préférer "streamer" que faire l'amour. Leur libido est en berne, ce qui aurait aussi des conséquences sur le taux de natalité.

Aux Etats-Unis, le taux de natalité a atteint un niveau historiquement bas. Le stress et toutes les contraintes rencontrées par les jeunes couples au quotidien ne seraient pas les seules raisons à cela. Une étude publiée par le Wall Street Journal avance que Netflix a sa part de responsabilité.

L'étude en question a été réalisée auprès d'un millier de personnes. Sur l'échantillon interrogé, un Américain sur quatre (soit 25%) dit préférer regarder une série ou un film en streaming plutôt que de faire l'amour avec son partenaire.

Chez les 18-38 ans, les mieux à même de procréer, ce pourcentage grimpe même à 36%.

Netflix aurait tellement d'influence sur la libido des couples que certains s'amusent à comparer la plateforme à un nouveau contraceptif.

Les résultats de cette étude statistique, et non scientifique, sont bien sûr à prendre avec des pincettes et à considérer avec un certain humour.

Quand les auteurs de l'étude indiquent que Netflix a une influence sur la natalité, ils ne s'appuient pas sur des données scientifiques concernant la fécondité.

La plateforme de streaming n'a pas d'influence, par exemple, sur le choix d'un couple de faire un enfant. Le moment venu, quand tous les facteurs seront réunis, les parents en devenir trouveront sans doute la télécommande pour mettre Netflix en veilleuse…

Voir aussi:

Un homme regarde 188 épisodes de "The Office" en une semaine, Netflix s'inquiète de sa santé

Une série Netflix controversée fait bondir les recherches sur le suicide

Une maman découvre un pénis dans un épisode de "Maya l'abeille", Netflix retire le film (photos)

Selon une étude, un Américain sur quatre préfère regarder Netflix que faire l'amour.


Commentaires

-