Ondes électromagnétiques: Orange rappelle un portable dépassant la limite

Ondes électromagnétiques: Orange rappelle un portable dépassant la limite

Publié le :

Jeudi 05 Avril 2018 - 18:03

Mise à jour :

Jeudi 05 Avril 2018 - 18:31
Orange a rappelé le 14 mars dernier ses téléphones portables Hapi 30. Celui-ci dépasse dans certains cas le seuil maximum en termes d'ondes électromagnétiques. L'opérateur assure qu'il n'y a aucun risque pour la santé et propose à ses clients d'échanger l'appareil.
© Mauro PIMENTEL / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'association 60 Millions de consommateurs évoque une "situation inédite". Orange a été contraint de rappeler le 14 mars un de ses téléphones portables car celui-ci émet trop d'ondes électromagnétiques, a-t-on appris ce jeudi 5. Il s'agit du Hapi 30, fabriqué par la société française Mobiwire.

Selon un message de l'opérateur téléphonique envoyé aux détenteurs de ce modèle à clapet très basique, "des mesures réalisées par l'Agence nationale des fréquences ont permis de détecter un dépassement de la norme du débit dit d'absorption spécifique du tronc". Il s'agit en clair d'un système permettant de définir la quantité d'ondes émises au niveau de la tête ou du tronc de l'utilisateur, limité à 2 W/kg.

Si un dépassement a été enregistré "malgré un processus de contrôle préalable à la mise sur le marché" du téléphone, Orange assure que "cette non-conformité ne présente aucun risque pour la santé ou la sécurité". Le dépassement n'atteindrait que 0,1W/kg et uniquement "dans un cas d’usage rarissime: l’envoi d’un MMS sous couverture réseau 2G, alors que le clapet du mobile est fermé et qu’il est plaqué contre le corps".

Par ailleurs, la dangerosité des ondes reste l'enjeu de bien des désaccords et études contradictoires. Si elles sont soupçonnées d'être cancérogènes, aucun consensus scientifique n'a été établi et l'évolution rapide des comportements et de l'exposition ces dernières années n'aide pas à y voir claire.

Voir: Comment reconnaître une intolérance aux ondes électromagnétiques?

Certaines personnes disent souffrir (maux de tête, troubles du sommeil, nausées, irritabilité, fourmillements dans les doigts ou encore problèmes cutanés) à proximité de telles ondes émises notamment par les téléphones. Mais l'existence même de l'électrohypersensibilité (EHS) fait débat entre une communauté médicale sceptique face à une pathologie qui ne se définit que par l'autodéclaration des personnes qui en souffrent et des patients qui mettent en avant des symptômes handicapants.

En avril 2016, les contrôles d'émissions d'ondes ont été durcis, ce qui pourrait amener ce type de rappels à se multiplier.

Les détenteurs d'un Hapi 30 sont invités par Orange à l'échanger contre un autre modèle.

Le dépassement des limites d'ondes autorisées n'entraînerait pas de danger pour la santé selon Orange (illustration).


Commentaires

-