Orthographe: les Français sont de plus en plus mauvais

Orthographe: les Français sont de plus en plus mauvais

Publié le :

Jeudi 11 Juin 2015 - 11:53

Mise à jour :

Jeudi 11 Juin 2015 - 11:59
©Sipa
PARTAGER :
-A +A

Le niveau des Français en orthographe se dégrade, selon le premier baromètre Voltaire publié ce jeudi. En 2010, les utilisateurs de ce programme maîtrisaient 51% des règles d'orthographe de référence, contre 45% en 2015.

C'est une mauvaise nouvelle pour l'Education nationale. Le niveau d'orthographe des Français est en baisse, selon le baromètre Voltaire révélé ce jeudi. C'est la première fois que cette étude sort, se basant sur les statistiques des 5.000 utilisateurs du logiciel du "Projet Voltaire", un service en ligne de remise à niveau. Seulement 45% des personnes testées maîtrisent les règles de base, contre 51% il y a cinq ans.

"Le travail de fond n'a pas encore été fait au niveau de l'enseignement. La communication numérique, qui offre via les SMS ou Twitter du langage sur un mode différent, vient parasiter la maîtrise du français classique", a déclaré Pascal Hostachy, à la tête du Projet Voltaire, dans le journal Le Parisien. "Nous sommes moins bons de générations en générations et la bête noire ça reste, sans conteste, les participes passés", explique-t-il. 

Et au niveau de l'orthographe, les femmes surclassent les hommes, dans leur parcours scolaire comme leur parcours professionnel: elles sont 48% à maîtriser les règles d'orthographe, contre 43% pour les hommes."Les filles ont tendance à être poussées par leurs parents en français quand les garçons le sont, eux, en science", ajoute Pascal Hostachy. Et d'ajouter: "une femme prononce en moyenne 20.000 mots par jour, contre 7.000 pour un homme".

Ce baromètre nous apprend que les meilleurs élèves en orthographe se trouvent en Languedoc-Roussillon, devant la Bourgogne et Midi-Pyrénées. Les plus mauvais sont quant à eux en Franche-Comté, derrière l'Alsace et la Picardie.

 

Les Français sont de plus en plus fâchés avec l'orthographe selon une étude du "Projet Voltaire".

Commentaires

-