Où, quand, comment: tout savoir sur les parkings-relais aux portes de Paris

Où, quand, comment: tout savoir sur les parkings-relais aux portes de Paris

Publié le :

Jeudi 22 Mars 2018 - 12:47

Mise à jour :

Jeudi 22 Mars 2018 - 13:00
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La maire de Paris a indiqué ce jeudi que 1.000 places de parkings-relais seront disponibles dès septembre prochain aux portes de la capitale. Une initiative qui permettra aux automobilistes de laisser leur voiture aux pourtours de Paris avant de prendre les transports en commun.

Anne Hidalgo s'attaque aux transports dans la capitale. La maire de Paris a indiqué ce jeudi 22 qu’environ 1.000 places de parkings-relais seront disponibles dès septembre prochain aux portes de la capitale. Une initiative qui permettra aux automobilistes de laisser leur voiture aux pourtours de Paris avant de prendre les transports en commun situés à proximité, évitant ainsi les contraventions et les nombreux embouteillages.

Comme elle l’avait annoncé au micro de France Bleu quelques jours plus tôt, le coût sera de 75 euros par mois contre 140 actuellement, un "dispositif incitatif qui a déjà fait ses preuves dans d'autres métropoles françaises", a-t-elle notamment déclaré. A noter que pour profiter de cette offre, les automobilistes devront être détenteurs de la carte Navigo qui permet de prendre les transports en commun à Paris et en Ile-de-France. Des bornes de contrôle seront installées dans chaque parking, un équipement qui demande un investissement conséquent. La mairie a donc proposé de partager les coûts avec la région.

Les places seront situées porte de Bercy (12e arrondissement), porte d'Ivry (13e), porte d'Orléans (14e), porte Maillot (16e), porte de Saint Cloud (16e), porte de Champerret (17e), porte de Saint Ouen (17e) et porte de Bagnolet (20e). Au total, selon les informations rapportées par la mairie de Paris, il y aurait 3.000 places de parking situées en bordure du périphérique et aujourd’hui inutilisées. D’autres pourraient également se rendre disponibles si le dispositif s’avère concluant.

Lire aussi – Gratuité des transports à Paris: Hidalgo "ne peut pas faire cavalier seul", prévient Pécresse

Mais qu’en est-il pour ceux qui viennent à Paris seulement quelques jours par semaine? La "possibilité d'une tarification à la journée" serait visiblement à l’étude, d’après les éléments communiqués par France Bleu.

Paris proposera 1.000 places de parkings-relais dès septembre.

Commentaires

-