Paracétamol: une étude souligne un risque pour la virilité et le désir des enfants à l'âge adulte

Pas si anodin

Paracétamol: une étude souligne un risque pour la virilité et le désir des enfants à l'âge adulte

Publié le :

Mardi 27 Juin 2017 - 19:20

Mise à jour :

Mardi 27 Juin 2017 - 19:22
D'après une étude danoise publiée le 30 mai, la prise excessive de paracétamol par une femme enceinte peut avoir des conséquences sur son enfant. Si c'est un garçon, il pourrait voir son désir et sa virilité réduits lorsqu'il atteindra l'âge adulte.
© FRANCK FIFE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le médicament semble anodin pour beaucoup de personnes qui en prennent quasiment par réflexe en cas de douleur. Or, ses effets secondaires seraient relativement sérieux. Selon des chercheurs de l'université de Copenhague au Danemark, la prise de paracétamol pendant la grossesse serait à l’origine d’un déséquilibre de la programmation neurocomportementale des enfants de sexe masculin.

C'est dans la revue Reproduction que les scientifiques ont publié leur conclusion le 30 mai dernier. Ils expliquent que le paracétamol provoquerait des modifications qui inhiberait les comportements sexuels à l'âge adulte. Concrètement, la prise excessive de paracétamol par une femme enceinte pourrait entraîner une baisse du désir sexuel de son enfant mâle quand celui-ci atteindra l'âge adulte.

Les chercheurs se sont basés sur des expérimentations menées sur des rongeurs. Des souris mâles exposées au principe actif lors de la gestation de leur mère se sont caractérisées par une agressivité et une tendance à marquer leur territoire moindre. Les copulations avec d'autres souris à l'âge adulte seraient également plus réduites. Le paracétamol entraînerait en effet une baisse de la production de testostérone.

"Les souris exposées au paracétamol au stage fœtal étaient tout simplement incapables de copuler de la même manière que les animaux contrôle. La programmation masculine n’a pas été proprement établie pendant leur développement fœtal, avec des conséquences dans leur vie adulte. C’est très inquiétant" expliquent les chercheurs dans leurs conclusions. Ces derniers rappellent tout de même que le médicament, s'il n'est pas anodin, n'en devient pas non plus un produit dangereux en soi: "Même si le paracétamol a des effets délétères, cela ne veut pas dire qu’il doit être systématiquement évité, même chez les femmes enceintes". 

Le paracétamol, sans être un produit dangereux, n'est pas anodin.

Commentaires

-