Paris: les forains lèvent leur blocage, retour à une circulation "habituelle" selon Sytadin

Paris: les forains lèvent leur blocage, retour à une circulation "habituelle" selon Sytadin

Publié le :

Mardi 07 Novembre 2017 - 17:06

Mise à jour :

Mardi 07 Novembre 2017 - 17:11
©Pixabay/carlovenson
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Quelque 200 kilomètres de bouchons cumulés étaient recensés ce mardi à 17h en Ile-de-France, soit un niveau encore situé dans la tranche "habituelle" selon Sytadin. Après deux journées de galère marquées par les blocages des forains et jusqu'à 480 kilomètres d'embouteillages, la levée des opérations devrait permettre un retour à la normale au moins jusqu'à mardi 12.

La colère des forains aura provoqué des bouchons d'une ampleur exceptionnelle autour de Paris lundi 6 et ce mardi 7. Les opérations escargot et blocages ont été levés ce mardi soir en attendant la décision du tribunal administratif de Paris qui doit statuer mardi 14 sur l'opportunité de supprimer le marché de Noël des Champs-Elysées.

Ces opérations ont provoqué lundi et mardi jusqu'à 480 kilomètres de bouchons cumulés sur les autoroutes A3, A4, A 13, A14 et A 104. Un chiffre qui s'approche du record absolu d'embouteillages en Ile-de France atteint le 19 septembre dernier avec un pic à 577 kilomètres. A l'époque, ce n'était cependant pas des blocages mais plusieurs accidents et la pluie qui étaient en cause.

Ce mardi 7 à 17h, après l'annonce de la levée des blocages, Sytadin -l'organisme qui informe sur la circulation en Ile-de-France- recensait environ 200 kilomètres de bouchons dans la région. Un chiffre très légèrement au-dessus de la moyenne pour cette horaire mais tout de même dans la tranche "habituelle".

D'ici mardi 12, aucun blocage ne devrait donc venir perturber le quotidien des automobilistes franciliens. Reste à savoir si les actions reprendront si la décision de justice n'est pas en faveur des forains, Marcel Campion, contacté par France-Soir précise: "on verra après la décision du mardi 14, nous estimons que la justice doit être loyale, mais bon...".

Les forains protestent contre la remise en cause de leur droit de s'installer le long des Champs-Elysées lors du traditionnel (et lucratif) marché de Noël parisien. Leurs représentants avaient signé il y a deux ans un contrat courant sur six années, mais avec une clause indiquant que tous les deux ans, le contrat pourrait être remis en cause. Or, cet été, le Conseil de Paris a décidé de se passer des services de ces commerçants, estimant que les produits et services offerts étaient de médiocre qualité.

Jusqu'à 480 kilomètres de bouchon ont été enregistrés lundi et mardi.


Commentaires

-