Paris: nouvel épisode de pollution aux particules fines ce lundi

Recommandations

Paris: nouvel épisode de pollution aux particules fines ce lundi

Publié le :

Lundi 19 Février 2018 - 12:00

Mise à jour :

Lundi 19 Février 2018 - 12:10
La préfecture de police de Paris a annoncé dimanche que l'Ile-de-France vivait un nouvel épisode de pollution aux particules fines. Pour enrayer le phénomène, les automobilistes sont invités à diminuer leur allure.
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La pollution aux particules fines a augmenté ce lundi 19 dans toute l'Ile-de-France et le seuil normal risque d'être dépassé. La préfecture de police de Paris a conseillé aux automobilistes de réduire leur vitesse sur les routes pour enrayer le phénomène.

Airparif, l'organisme en charge de la surveillance de la qualité de l'air dans la région parisienne, a prévu un "taux de concentration de particules fines compris entre 45 et 55 grammes par mètres cubes". Le seuil est lui fixé à 50 grammes par mètres cubes, celui-ci pourrait donc être dépassé.

A voir aussi: La pollution, un danger pour le cerveau des bébés - l'ONU sonne l'alarme

Cet épisode de pollution aux particules fines est dû "à une météorologie défavorable, à la dispersion des polluants, ainsi qu'au chauffage au bois et au trafic routier", d'après la préfecture.

Ele a donc conseillé aux Franciliens de différer (si possible) leurs déplacements en voiture dans l'Ile-de-France et de privilégier les transports en commun. Il est aussi conseillé de réduire sa vitesse de 20 kilomètres par heure par rapport aux limites en vigueur.

Dans le même temps, l'administration a demandé aux Franciliens de limiter l'utilisation de leur chauffage d'appoint ou au bois. Il est aussi fortement déconseillé de brûler des déchets verts à l'air libre pour ne pas faire augmenter le niveau de pollution.

La pollution aux particules fines a des effets néfastes sur la santé et peut provoquer de l'asthme, des bronchites ou des irritations du nez.

En décembre 2016, alors que le taux de particules finies étaient fortement élevé autour de la capitale, le ministère de la Santé recommandait aux Franciliens d'éviter toute activité physique en plein air ainsi que d'éviter de sortir en début de matinée ou en fin de journée, lorsque le taux de pollution était le plus dense.

Le seuil de pollution aux particules fines pourrait être dépassé en Ile-de-France ce lundi.

Commentaires

-