Péages urbains: bientôt la circulation payante en ville?

Péages urbains: bientôt la circulation payante en ville?

Publié le :

Mercredi 17 Janvier 2018 - 11:59

Mise à jour :

Mercredi 17 Janvier 2018 - 12:25
La future loi mobilité devrait permettre de remédier aux règles qui entravent selon la ministre des Transports la mise en place de péages urbains. La circulation payante en ville pourrait donc bientôt arriver dans certaines métropoles.
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après l'annonce de la réduction de la vitesse maximum de 90 km/h à 80 km/h et du renforcement des sanctions contre le téléphone au volant, voilà qui pourrait ajouter à l'ire des conducteurs. Selon Les Echos, les péages urbains pourraient bientôt fleurir en France.

La circulation pourrait donc devenir payante dans certaines villes, à l'image de ce qui se pratique déjà dans certaines métropoles européennes comme Londres ou Milan. Cela à la faveur de la future loi mobilité qui devrait donner plus de marge de manœuvre aux communes pour mettre en place ces péages.

Lire aussi: Embouteillages en Ile-de-France: les automobilistes bientôt payés pour laisser leur voiture au garage?

En effet, cela est déjà possible à titre d'expérimentation et pour trois ans, mais aucune grande ville française ne s'y est encore essayé. En cause selon la ministre des Transports Elisabeth Borne, un délai d'expérimentation " trop court au vu des investissements à consentir. Il faut y remédier ".

Le gouvernement ne devrait donc en rien imposer la mise en place de péages urbain mais offrir la possibilité aux communes de le faire plus facilement. Une opportunité dont certaines pourraient se saisir afin de limiter la pollution ou les embouteillages, mais aussi peut-être remplir les caisses à l'heure où les collectivités déplorent une baisse de leurs dotations de la part de l'Etat.

Voir aussi: Prune ou horodateur? La réforme du stationnement veut faire disparaître ce choix

Ces péages pourraient marquer une rupture, de nombreuses villes préférant viser uniquement les véhicules polluants ou miser sur l'incitation avec des primes à destination des usagers les plus respectueux de l'environnement (véhicules électriques, covoiturage, transports en commun).

La mesure risque également de mal passer alors que le prix des PV de stationnement devrait déjà augmenter. Là encore la précédente majorité (la loi date de 2014) n'a fait que donner aux communes la maîtrise du sujet. Mais cela devrait se traduire par une hausse variable des amendes selon les villes mais pourrait dans certains cas dépasser les 50 euros.

Les péages urbains pourraient bientôt fleurir en France.


Commentaires

-