Pénurie de carburant: combien de temps la France tiendra-t-elle?

Pénurie de carburant: combien de temps la France tiendra-t-elle?

Publié le :

Lundi 23 Mai 2016 - 15:32

Mise à jour :

Lundi 23 Mai 2016 - 15:45
Alors que de plus en plus d'automobilistes prennent d'assaut les stations essence pour s'approvisionner, le risque d'une pénurie se fait craindre. Si les blocages de dépôts et de raffineries continuaient, les stocks commerciaux pour les entreprises devraient pouvoir tenir une trentaine de jours. Et, au cas où la situation deviendrait très grave, la France dispose de stocks stratégiques lui permettant de tenir plusieurs mois, a rappelé Alain Vidalies.
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Face aux blocages de dépôts de carburants et de raffineries françaises, de nombreux automobilistes se ruent dans les stations essence pour s'approvisionner, faisant craindre un risque de pénurie. Si cela n'est pas pour cette semaine d'après le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies, combien de temps le pays pourrait-il tenir si le mouvement se poursuivait?

Face à la psychose ambiante, pétroliers et politiques se veulent rassurants. Les premiers assurent que "90% des stations sur le territoire national sont approvisionnées normalement". "Nous ne sommes pas en situation de pénurie au niveau du pays même si, localement, notamment dans le Grand Ouest, certaines stations peuvent être en rupture", a déclaré l'Union Française des Industries Pétrolières (Ufip) samedi 21. En conclusion, "nous avons les produits nécessaires mais nous ne pouvons pas les distribuer normalement". Et sur les 12.000 stations essence françaises, "il y en a à peine 1.500 qui sont impactées en totalité ou en partie. Ca fait moins de 20%, certes concentrées dans certaines régions", a précisé Alain Vidalies à RTL dimanche 22, ajoutant que "la panique n'est jamais bonne conseillère, c'est d'ailleurs dans les endroits où on a rationné qu'on en a le plus consommé". En effet, certaines stations ont enregistré ces derniers jours une consommation "trois fois supérieure à la moyenne" selon Laurent Michel, directeur général de l’Energie et du Climat, au ministère de l’Environnement. Dans le nord de la France, des automobilistes sont même allés puiser dans les pompes belges. D'après Laurent Michel, le chef de la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC), les stocks commerciaux pour les entreprises devraient tenir une "trentaine de jours".

Par ailleurs, "il y a aussi les stocks stratégiques, auxquels nous n'avons pas touché pour l'instant et qui permettent à la France d'avoir plusieurs semaines, de nombreuses semaines de consommation devant elles",  a rappelé Alain Vidalies. Mais d'après la CGT, qui a appelé aux blocages, le gouvernement est bien trop optimiste car les stocks stratégiques sont très fluctuants et majoritairement situés dans des raffineries. Or, six raffineries sur les huit que compte l'Hexagone sont soit à l'arrêt soit en cours de blocage.

De son côté, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) fixe une réserve minimum équivalant à 90 jours d'importation nette ou à 61 jours de consommation moyenne. D'après Le Monde, les ressources de la France représentent 17,4 millions de tonnes de pétroles brut et de produits pétroliers. De quoi tenir 98,5 jours, détaille le quotidien du soir. Ces stocks stratégiques sont toutefois prévus pour réagir à un "contexte international très grave", a expliqué Jean-Marc Tenneson, le délégué général du Comité français des stock stratégiques pétroliers, au journal. Pour ce faire, l'Etat devrait se coordonner avec l'AIE. Aucune mesure n'a été prise en ce sens pour l'instant. 

 

Une femme pousse sa voiture pour économiser du carburant.


Commentaires

-