Permis de conduire: les jeunes ne se sentent plus obligés de l'obtenir

Permis de conduire: les jeunes ne se sentent plus obligés de l'obtenir

Publié le :

Lundi 26 Juin 2017 - 16:50

Mise à jour :

Lundi 26 Juin 2017 - 17:03
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon une étude Opinionway révélée ce lundi par "Le Parisien", seuls 60% des 18-24 ans ont leur permis de conduire. Ils le trouveraient trop cher, trop long à obtenir, difficile ou pas forcément indispensable, préférant donc remettre à plus tard son obtention.

Il n'y a pas si longtemps, obtenir le permis de conduire était au même titre que le bac symbole de passage à l'âge adulte et d'indépendance vis à vis des parents. Mais les jeunes majeurs semblent désormais se sentir beaucoup moins obligés de l'obtenir. Selon une étude Opinionway dévoilée ce lundi par Le Parisien, seuls 60% des 18-24 ans conduisent, contre 65% en 2013.

Beaucoup justifient cela par le prix de l'examen, trop élevé pour une bourse de jeune, raison invoquée par près de la moitié des non-candidats. Car si le tarif standard affiché par les auto-écoles est d'environ 750 euros, il dépasse allègrement dans les faits les 1.000 euros en raison des leçons supplémentaires.

Le temps nécessaire est également un autre argument invoqué par les jeunes découragés. D'autant plus qu'ils ont d'autres priorités -études supérieures, stage ou premier emploi- et 21 % n'ont tout simplement "pas le temps de préparer l'examen" qui nécessite vite 30 heures de préparation.

Le précédent gouvernement avait mis en place une grande réforme en 2014 afin notamment de réduire le délai d'attente pour repasser l'examen, passé de 93 jour en 2013 à 63 jours en 2016. Dans le même sens, la loi Macron permet depuis 2016 de se préparer hors auto-école au code de la route et de le passer auprès d'organismes agréés.

Mais certains (16%) craignent plutôt l'échec, courant avec près 50% de recalés en moyenne. D'autres jugent tout simplement que le permis n'est plus un sésame indispensable lorsqu'on habite dans une grande ville où les transports en commun sont nombreux. Pour preuve, 45 % des 18-24 ans ont leur permis en Ile-de-France, contre 77 % de ceux qui habitent en zone rurale.

Le prix du permis est la première raison invoquée par les 18-24 ans pour ne pas le passer.

Commentaires

-