Pétition: 42 personnalités masculines réclament un congé paternité obligatoire

Pour une réforme

Pétition: 42 personnalités masculines réclament un congé paternité obligatoire

Publié le :

Mardi 31 Octobre 2017 - 11:51

Mise à jour :

Mardi 31 Octobre 2017 - 12:08
Au total, 42 personnalités masculines ont signé une pétition lancée il y a une semaine par le magazine "Causette". Elle réclame l'instauration d'une période de repos obligatoire mais aussi, à terme, un allongement de cette période de repos à six semaines.
©Capture d'écran Change.org
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Aujourd’hui en France, le congé paternité est optionnel et n’excède pas onze jours. Par conséquent, de nombreuses personnalités masculines ont décidé de monter au créneau en signant une pétition lancée il y a une semaine par le magazine Causette, laquelle réclame l'instauration d'une période de repos obligatoire (à l'image de celui des femmes). Un changement qui leur "permettrait de se débarrasser d'une potentielle culpabilité envers leur employeur".

Et ce n'est pas tout. A terme, un allongement du congé paternité à six semaines, indemnisé comme le congé maternité, est également préconisé. "Pour les femmes, huit semaines sont obligatoires, dont six après la naissance. Ce serait donc une mesure d’équité", est-il indiqué dans cette pétition publiée sur le site Change.org.

Pour les 42 signataires de ce texte, parmi lesquels on retrouve l'écrivain Frédéric Beigbeder, le chanteur Julien Clerc ou encore le médecin Patrick Pelloux, ce congé paternité n'est pas un caprice mais une nécessité. Le magazine Causette a donc pris soin, dans cette pétition adressée à Emmanuel Macron, Marlène Schiappa et Agnès Buzyn, de mettre en avant les nombreux avantages que pourrait présenter une éventuelle réforme. Des points sur lesquels les signataires se retrouvent.

Dans un premier temps, il estiment qu'être deux au début de la vie d’un enfant n’est pas de trop pour partager les émotions et les tâches. Pour eux, 11 jours ne suffisent pas pour qu’il y ait une vraie rencontre entre le nourrisson et son père. En parallèle, ils pensent qu'entrer réellement dans la paternité précocement et prendre en charge les soins très tôt permettrait de rééquilibrer le partage des tâches et de lutter contre la charge mentale des femmes: "Quand celles-ci restent à la maison pour s’occuper d’un nouveau-né, elles gèrent également le reste des tâches domestiques. Et cette habitude se poursuit".

Enfin, ils estiment que cela permettrait de limiter l’impact de la maternité sur la carrière des femmes. "Si les hommes s’investissent autant que les femmes dans la prise en charge des enfants, alors celles-ci seront moins pénalisées professionnellement. À l’embauche et dans la progression de leur carrière", ont-ils martelé. Au total, plus de 450 personnes ont d'ores et déjà signé la pétition. 

De nombreuses personnalités souhaitent un congé paternité obligatoire et plus long.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-