Pic de Pollution: qui a le droit de circuler à Paris et Lyon ce mercredi?

Même problème, solutions différentes

Pic de Pollution: qui a le droit de circuler à Paris et Lyon ce mercredi?

Publié le :

Mercredi 25 Janvier 2017 - 08:48

Mise à jour :

Mercredi 25 Janvier 2017 - 08:54
Les préfectures de Paris et du Rhône ont reconduit ce mercredi les mesures de circulation différenciée et alternée face au pic de pollution. Selon qu'ils se rendent dans la capitale ou l'agglomération lyonnaise, la catégorie "Crit'Air" de leur véhicule voire leur numéro de plaque, les conducteurs sont autorisés ou non à circuler.
©Fred Tanneau/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Circulation différenciée pour Paris, à la fois différenciée et alternée pour Lyon et Villeurbanne: les restrictions se poursuivent dans les deux villes ce mercredi 25 suit à un pic de pollution qui s'étend à une bonne partie de la France et refuse de se dissiper depuis plusieurs jours en raison des conditions météo.

> A Paris, c'est la circulation différenciée qui a été reconduite. Un système qui fait ses premières armes depuis le 16 janvier dernier et l'obligation pour les automobilistes souhaitant conduire dans la capitale d'arborer une vignette Crit'Air. Celle-ci montre le niveau d'émissions d'un véhicule et donc s'il a le droit de rouler selon sa catégorie.

Ce mercredi, sont interdits dans la capitale les véhicules de deux catégories: d'abord les "non classés" c'est à dire immatriculés avant le 31 mai 2000 pour les deux roues, avant 1997 pour les voitures, avant le 30 septembre 1997 pour les utilitaires légers et avant le 30 septembre 2001 pour les poids lourds et bus. Il faut y ajouter ceux entrant dans la catégorie 5 des vignettes Crit'Air. Une interdiction qui ne concerne cependant pas les transports en commun ou véhicules assurant une mission de service publique.

La circulation différenciée est censée permettre de limiter les particules fines en se basant uniquement sur le taux d'émissions de polluants d'un véhicule, et non sur sa plaque d'immatriculation comme pour la circulation alternée.

Les contrevenants risquent une amende de 68 à 135 euros dans la zone à circulation restreinte qui concerne Paris et la proche banlieue, et de 22 euros dans les 70 communes de l'agglomération.

> A Lyon et à Villeurbanne les restrictions sont différentes. La préfecture du Rhône a maintenu ses mesures alliant circulation alternée et différenciée. Ce mercredi 25 étant un jour impair, les véhicules dont la plaque d'immatriculation est impaire ont le droit de circuler quelle que soit leur catégorie. Les véhicules dont la plaque est paire mais appartenant aux catégorie les moins polluantes, de zéro émission à "Crit'Air 3" incluse, sont également autorisés à circuler.

Par ailleurs, les industriels sont invités à réduire leurs émissions. Le préfet du Rhône invite également les opérateurs et les particuliers à réduire les sources de chauffage par combustion.

 

Le pic de pollution se poursuit en France et avec lui les restrictions de circulation, différentes selon les régions.

Commentaires

-