Pollens: alerte rouge allergies sur plusieurs départements

Bouleaux et cyprès

Pollens: alerte rouge allergies sur plusieurs départements

Publié le :

Mardi 10 Avril 2018 - 17:56

Mise à jour :

Mardi 10 Avril 2018 - 18:39
Treize départements sont ce mardi en alerte rouge pour la présence de pollens allergisants, principalement de bouleau ou de cupressacés. Le Réseau national de surveillance aérobiologique met en garde contre une situation qui devrait aller en s'aggravant.
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les beaux jours semblent enfin revenus après une fin d'hiver et un début de printemps particulièrement rudes. Et avec eux les pollens et les allergies qu'elles provoquent chez de nombreuses personnes.

Plusieurs départements sont déjà en alerte niveau rouge (très élevé) en France ce mardi 10 selon le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). Ce sont 13 départements qui sont placés sous ce seuil de vigilance.

Lire aussi: Les allergies chez l'enfant sous-estimées par les parents

L'Oise, Paris, la Seine-et-Marne, l'Eure-et-Loir, le Cher, l'Indre, le Rhône et les Bouches-du-Rhône sont en alerte rouge en raison de la présence de pollens de bouleau. Ces départements sont par ailleurs également touchés dans une moindre mesure par les pollens de frêne et de charme. "Les bouleaux profiteront de chaque période ensoleillée pour disséminer leurs pollens et le risque d'allergie pourra même atteindre le niveau maximal ces prochains jours", prévient le RNSA dans son bulletin valable jusqu'au vendredi 13.

Plus au sud, le Vaucluse, la Lozère, l'Aveyron, le Tarn et l'Hérault sont eux en niveau d'alerte très élevée en raison de la propagation des pollens de cupressacés (Cyprès, Genévriers, Thuyas...). Les pollens de frêne et de bouleau sont également présent à concentration plus faible dans ces départements.

"L’exposition de la population aux pollens constitue un enjeu de santé publique compte tenu du nombre de personnes qui seraient concernées par des allergies en France : de l’ordre de 20 % des enfants à partir de 9 ans et de 30 % des adultes. La prévalence des pathologies allergiques respiratoires comme les rhinites saisonnières et l’asthme semble avoir augmenté ces dernières années dans les pays industrialisés", rappelle le ministère de la Santé.

Le RNSA ne prévoit pas d'amélioration de la situation avant les averses prévue ce week-end.

Les pollens sources d'allergies sont très présents dans plusieurs départements.

Commentaires

-