Pourquoi certaines personnes éternuent-elles au soleil?

Atchoum!

Pourquoi certaines personnes éternuent-elles au soleil?

Publié le :

Vendredi 05 Décembre 2014 - 13:10

Mise à jour :

Jeudi 06 Juillet 2017 - 19:17
Chez certains, éternuer en passant de l'ombre à la lumière est un réflexe irrépressible. Cet automatisme a une explication scientifique.
©Eyeliam/Flickr
PARTAGER :

Auteur : AS

-A +A

Les éternuements systématiques de certaines personnes qui se retrouvent brusquement exposées au soleil s'expliquent scientifiquement: elles sont photosensibles. Cette particularité génétique porte un nom: le réflexe photo-sternutatoire, et une personne sur quatre y est sujette.  

Trois cents ans avant J.C., le philosophe Aristote avait déjà émis une théorie à ce sujet: il pensait que l'éternuement venait du nez. "Pourquoi éternue-t-on davantage quand on regarde vers le soleil? N'est-ce pas parce que le soleil meut notre organe en réchauffant? C'est le même effet que quand on se touche le nez avec des plumes. De part et d'autre, c'est la même action; car en échauffant l'organe par le mouvement, on fait que l'humide se change plus vite en air; et c'est la sortie de l'air qui est l'éternuement", écrivait-il dans ses Problèmes.

Cette explication n'était pas tout à fait exacte, puisque ce n'est pas le nez mais les yeux qui sont stimulés. "Le nerf optique va transmettre les signaux visuels de la rétine jusqu'au cerveau. Or le nerf optique est très proche d'un autre nerf crânien, le nerf trijumeau qui innerve tout le visage et joue un rôle clé dans le déclenchement des éternuements", explique le médecin Michel Cymes.

Les neurologues pensent que l'éternuement serait dû à un court-circuit provoqué par la sur-stimulation du nerf optique, qui va interférer avec le nerf trijumeau.

Aux Etats-Unis, l'armée de l’air américaine (l'US Air Force) dépiste chez ses candidats ce réflexe photo-sternutatoire et choisit des pilotes qui n’ont pas ce réflexe pour éviter qu'ils ne soient déconcentrés pendant le vol.

Auteur : AS

Nous sommes plus ou moins sensibles aux changements de lumière.

Commentaires

-