Pourquoi le vendredi 13 porte-t-il malheur?

Mauvais oeil

Pourquoi le vendredi 13 porte-t-il malheur?

Publié le :

Mercredi 04 Mars 2015 - 15:08

Dernière mise à jour :

Vendredi 30 Décembre 2016 - 11:16
Le vendredi 13 est souvent associé à une superstition de malheur ou de malchance. Une croyance populaire qui tire son origine dans la Bible et la mythologie nordique.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Moreau/Sipa
-A +A

Etes-vous paraskevidékatriaphobe? Ou, plus simplement, avez-vous peur du vendredi 13? Si la plupart des gens ne vont pas jusqu'à de telles extrémités, il est de notoriété publique que le vendredi 13 est synonyme de malheur ou de malchance. Comme pour la plupart des croyances populaires, il faut remonter assez loin dans l'Histoire pour en retrouver l'origine.

Deux théories s'affrontent pour justifier le mauvais œil qui poursuit cette date. Pour les Chrétiens, le chiffre 13 n’aurait pas porté chance au Christ pour son dernier repas. La veille de sa mort, Jésus était en effet entouré de ses 12 apôtres. Ils étaient donc 13 à table. La Cène se déroulait au soir du Jeudi Saint... On connaît la suite, le lendemain était donc un vendredi, jour de la crucifixion. Le nombre 13 est donc associé au malheur qui mènera le Christ au martyre, et Judas, son délateur, au suicide.

C'est également un vendredi 13, en octobre 1307, que le roi de France Philippe le Bel aurait fait arrêter les Templiers. Nombre d'entre eux seront torturés et exécutés. Leur chef, Jacque de Molay, aurait sur le bûcher lancé une malédiction contre le roi, faisant de lui et de sa déscendance les fameux "Rois maudits" popularisés par la littérature et la télévision.

Dans la mythologie nordique, Freya était la déesse de l'amour et de la fertilité. Elle était célébrée par ses adorateurs le vendredi. Le mot "friday", vendredi en anglais, viendrait d'ailleurs de cette célébration et signifierait "Freya's Day". Mais aux Xe et XIe siècles, les pays nordiques sont progressivement convertis au christianisme. On se met alors à raconter que Freya est en réalité une sorcière et qu'elle a été bannie au sommet d'une montagne. Pour se venger, elle inviterait, tous les vendredis, le diable et 11 autres sorcières pour maudire les hommes et leur jeter de mauvais sorts.

Par supersition, nombreux sont les hôtels dans le monde qui n'ont officiellement pas de 13e étage, de nombreuses courses sportives (automobiles notamment) suppriment le n°13, etc. Le vendredi 13 n'est cependant pas synonyme de malchance pour tout le monde. Ainsi, tous les vendredis 13, la Française des Jeux enregistre trois fois plus de joueurs. Depuis 1991, elle organise une campagne appelée "Opération V13" où les cagnottes sont bien plus élevées que les autres jours.

En Chine, c'est le chiffre 4 (qui se prononce, "shi", la mort) qui est effrayant, et non le 13. Ce dernier est, au contraire, associé à la vie.

 

 

Auteur : MM

Si le vendredi 13 est souvent associé à la malchance, il est l'occasion de gagner une grosse cagnotte auprès de la Française des Jeux.