Pourquoi mange-t-on des crêpes à la chandeleur?

Tradition

Pourquoi mange-t-on des crêpes à la chandeleur?

Publié le :

Vendredi 02 Février 2018 - 10:01

Mise à jour :

Vendredi 02 Février 2018 - 10:08
La fête de la Chandeleur se déroule ce vendredi, l'occasion de faire des crêpes. Cette célébration, d'abord païenne puis chrétienne remonte au Ve siècle.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La fête de la Chandeleur se déroule ce vendredi 2 février, l'occasion pour se retrouver en famille ou entre amis et de manger les traditionnelles crêpes. Si la célébration était au début païenne, les romains rendaient honneur à Faunus, dieu de la fécondité et des troupeaux, elle est devenue chrétienne dès le Ve siècle.

C'est le pape Gélase Ier qui a organisé pour la première fois les "chandelles", d'où le nom de la fête, en 472. La célébration consistait alors en une procession de flambeaux, dont les flammes représentaient Jésus.

A voir aussi: Le meilleur crêpier de Bretagne (et du monde) est un Normand

C'est en effet à cette date, 40 jours après sa naissance, qu'il a été présenté au Temple. Le pape de l'époque, Gélase Ier, distribuait alors des crêpes, mélange de farine et d'eau, aux dévots. C'est ainsi que serait née la tradition des crêpes.

Aussi, pour se garantir de ne manquer de rien tout au long de l'année, certains font sauter leurs crêpes de la main droite avec dans la main gauche une pièce. La tradition veut aussi que certains gardent la première galette toute une année durant.

La fête est aujourd'hui célébrée par les croyants et non croyants et est la plupart du temps une occasion de se retrouver en famille ou entre amis autour d'un repas convivial.

Pour les catholiques, c'est la dernière fête avant les 40 jours de Carême qui débuteront mercredi 14. Ceux-ci représentent la traversée du désert de Jésus, la tradition veut que pendant toute cette période soit dédiée au jeûne et à l'abstinence.

C'est le pape Gélase Ier qui a le premier distribué des crêpes aux pèlerins le jour de la Chandeleur.

Commentaires

-