Pourquoi a-t-on le hoquet?

Hips!

Pourquoi a-t-on le hoquet?

Publié le :

Jeudi 12 Novembre 2015 - 15:16

Mise à jour :

Dimanche 15 Novembre 2015 - 16:21
Tout le monde, ou presque, a déjà eu le hoquet, notamment les bébés. C'est un phénomène naturel bénin, sauf dans des cas rares. Et les remèdes de grand-mère ne manquent pas pour s'en débarrasser.
©Radrice/Flickr
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

On distingue trois types de hoquet dont le hoquet bénin, le plus fréquent et éphémère, qui touche la majorité des personnes, en général plus souvent l'homme que la femme. Il existe aussi les hoquets persistants et les hoquets réfractaires (signes d'atteinte métaboliques) qui peuvent durer 48 heures jusqu'à des mois, voire des années. Le record est détenu par Charles Osborne qui hoqueta sans s'arrêter de 1922 à 1990, soit pendant 68 ans...

Mais pourquoi a-t-on le hoquet?

Respirer est un réflexe incontrôlable. Lors de la respiration, les poumons se remplissent d'air puis se vident, aidés en cela par le diaphragme, un muscle situé entre les poumons et l'estomac. Lorsque le diaphragme se rétrécit, il tire sur les poumons qui se gonflent (inspiration) et lorsqu'il se détend en reprenant sa taille normale, il compresse les poumons en les forçant à évacuer l'air (expiration).

Il arrive que, pour une raison souvent inconnue, le diaphragme se contracte de manière irrégulière, entraînant ainsi un apport d'air important dans les poumons. Ce dysfonctionnement s'accompagne d'un mouvement de la glotte, une valve placée dans la gorge qui ferme le conduit d'alimentation des poumons en air en émettant le son caractéristique du hoquet.

Les causes du hoquet ne sont pas vraiment connues. Il a juste été constaté que ce phénomène se déclenche souvent lors d'un fou rire, d'un changement brusque de température, en mangeant trop vite, après l'ingestion de boissons gazeuses, lors d'une toux…

En s'armant de patience, le hoquet passe généralement tout seul en quelques secondes ou quelques minutes. Le remède connu depuis toujours consiste à faire peur à la personne prise de hoquet, mais cela fonctionne rarement.

D'autres préconisent de:

- boire un verre d'eau rapidement (ou la tête à l'envers);

- provoquer un éternuement en respirant du poivre;

- retenir sa respiration le plus longtemps possible;

- manger un sucre trempé dans du vinaigre ou du jus de citron;

- sucer un glaçon;

- s'allonger sur le dos en ramenant les genoux contre la poitrine tout en se penchant en boule vers l'avant;

- faire des chatouilles à la personne prise de hoquet...

Ce sont tous des remèdes de grand-mère, des méthodes empiriques qui ont toutes plus ou moins fait leurs preuves, avec des efficacités variables.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Boire un verre rapidement: un des remèdes présumés pour se débarrasser du hoquet.

Commentaires

-