Près d'un Français sur deux préfère son portable au sexe ou à l'alcool

Près d'un Français sur deux préfère son portable au sexe ou à l'alcool

Publié le :

Vendredi 02 Février 2018 - 12:05

Mise à jour :

Vendredi 02 Février 2018 - 12:24
Selon un sondage publié jeudi, près de la moitié des Français préfèrent se passer de sexe plutôt que de se voir confisquer leur smartphone. Une enquête qui en dit long sur l'addiction des Français à leur portable.
©Pixabay
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les Français seraient-ils de plus en plus addicts à leur smartphone? C'est en tout cas ce que l'on peut conclure du premier Observatoire des pratiques numériques des Français mené par Bouygues Télécom et dévoilé jeudi 1er février.

Cette enquête dont les résultats ont été publiés dans Le Parisien révèle que 43% des Français n'éteignent jamais leur portable et seulement 34% d'entre eux l'éteignent uniquement lorsqu'ils se couchent.

A voir aussi: Bouygues Telecom veut lutter contre l'addiction au smartphone des jeunes

Mais l'information la plus insolite, et peut-être aussi la plus inquiétante, est la suivante: 41% des sondés préfèrent se passer de sexe plutôt que ne pas avoir de smartphone, 66% d'entre eux préfèrent leur objet connecté au sport et 79% des Français préfèrent se passer d'alcool pendant une semaine que de se voir confisquer leur précieux gadget.

Ce qui ressort de cette toute première étude, c'est que les jeunes âgés de 15 à 25 ans sont les plus touchés par la dépendance au portable. Seuls un quart d'entre eux n'utilisent pas leur mobile lors des repas en famille.

En tout, les jeunes Français passeraient 2h30 sur leur téléphone par jour: soit près d'un mois par an à surfer sur le net.

Chez les 12-14 ans, 78% sont déjà inscrits sur les réseaux sociaux et seulement la moitié d'entre eux sont contraints de respecter certaines règles par leurs parents. Cependant, signe qu'ils sont conscients et informés des risques d'Internet, 81% d'entre eux estiment que le web "peut être dangereux".

Avec la publication de cette étude, l'opérateur Bouygues Télécom a annoncé vouloir travailler sur "un meilleur accompagnement des familles" pour protéger les jeunes.

Les Français, surtout les jeunes, ont du mal à se passer de leur smartphone.


Commentaires

-