Présidentielle: pourquoi l'élection se déroule-t-elle en avril et en mai?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Présidentielle: pourquoi l'élection se déroule-t-elle en avril et en mai?

Publié le 21/03/2017 à 10:56 - Mise à jour le 17/04/2017 à 10:59
©Fred Tanneau/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cette année le premier tour de l'élection présidentielle a lieu le 23 avril, et le second tour le 7 mai. Ces deux dates ne sont pas choisies au hasard, elles ont une explication.

Cette année, les citoyens français devront se rendre dans les bureaux de vote pour déposer leur bulletin dans l'urne à deux reprises afin d'élire leur nouveau président de la République. Une première fois le 23 avril, pour le premier tour, puis une seconde fois le 7 mai pour le second tour. Ces deux dates, annoncées en mai 2016 par le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, n'ont pas été choisies au hasard. Elles possèdent une signification plus lointaine, conditionnée par la Constitution.

Autrefois le calendrier électoral n'était pas le même. Il a été modifié à la mort du président de la République Georges Pompidou le 2 avril 1974. Suite à ce décès, le président du Sénat Alain Poher a été chargé de le remplacer et d'organiser une nouvelle élection, comme le stipule la Constitution. Le texte rend obligatoire la désignation d'un nouveau président sous 20 à 35 jours après que le poste a été délaissé. A l'époque, le scrutin s'est donc organisé entre mi-avril et début mai.

Mais cela n'a pas toujours été le cas. La première élection présidentielle de la Ve république avait eu lieu en décembre 1965, un aménagement nécessaire par la mise en place des nouvelles institutions qui s'y rattachent. Mais la démission de De Gaulle le 27 avril 1969 avait avancé la date des élections de décembre 1972 à juin 1969 à cause de l'obligation constitutionnelle de réélection.

Le choix du jour de la semaine ne tient également pas au hasard. Si les élections se tiennent un dimanche, c'est par souci de voir les électeurs se rendre aux urnes plus facilement en ce jour chômé -les abstentionnistes étant souvent qualifiés de "parti des pêcheurs à la ligne".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Autrefois le calendrier électoral n'était pas le même, il a été modifié à la mort du Président de la République Georges Pompidou le 2 avril 1974.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-