Règles douloureuses: des suppositoires au cannabis comme solution miracle ?

Progrès

Règles douloureuses: des suppositoires au cannabis comme solution miracle ?

Publié le :

Dimanche 31 Janvier 2016 - 17:09

Mise à jour :

Dimanche 31 Janvier 2016 - 17:13
Une marque américaine a mis en service le "Foria Relief", un suppositoire vaginal composé en partie de cannabis et qui permettrait de soulager les règles douloureuses.
©Andrea Portilla/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un suppositoire vaginal, baptisé "Foria Relief" et commercialisé par une entreprise californienne du même nom, soulagerait les règles douloureuses chez les femmes. Sa particularité ? Il est composé en partie de cannabis mais n'offre pas les effets ressentis par les consommateurs de la drogue.

Il s'insère dans le vagin comme un tampon et n'a qu'une action locale. Composé de beurre de cacao bio mais surtout de THC, le composant du cannabis aux propriétés psychoactives, et de CBD, un cannabinoïde qui agit sur les voies de la douleur, il permettrait d'atténuer les douleurs menstruelles dans le corps. Il représente aussi un espoir de taille pour les femmes souffrant d'endométriose (présence de muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine).

"Relief a été soigneusement conçu pour maximiser les propriétés de relaxation musculaire et antalgique du cannabis sans provoquer d’effet psychotrope", indique la société californienne sur son site internet. La boite de quatre suppositoires y est proposée au prix de 44 dollars, soit un peu plus de 40 euros. 

Toutefois, si le produit est prometteur, il n'a pas encore été approuvé par l'agence américaine du médicament (FDA). De plus, aucune étude clinique officielle n'a été réalisée sur le médicament. Les bons résultats annoncés ne sont que le fruit de commentaires des utilisatrices. "Elles ont signalé une diminution significative de la douleur et de l'inconfort souvent associés à la menstruation", détaille encore la marque son site.

Aujourd'hui, pour soulager les règles douloureuses, les médicaments disponibles sont principalement des anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme par exemple l'Ibuprofène.

Le suppositoire n'a pas encore été approuvé aux Etats-Unis.

Commentaires

-