Rentrée scolaire : la FCPE lance une pétition pour dénonce un « déni de réalité » de J.M. Blanquer

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Rentrée scolaire : la FCPE lance une pétition pour dénonce un « déni de réalité » de J.M. Blanquer

Publié le 21/08/2020 à 09:29 - Mise à jour à 09:50
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Si les masques portés par tous les enseignants seront pris en charge par l’Education nationale, ce ne sera pas le cas pour les élèves. L’association de parents d’élève monte au créneau. 
 
A quelques jours de la rentrée, Jean-Michel Blanquer a annoncé que le port du masque sera obligatoire « en toutes circonstances », même quand la distanciation pourra être respectée, pour les collégiens et les lycéens. 
 
A charge pour les parents, donc, de fournir ces équipements à leurs enfants « comme les autres fournitures », a précisé le ministre de l’Education nationale jeudi soir au journal de France 2.
 
Et c’est bien l’un des problèmes soulevés dans la foulée par l’association de parents d’élèves FCPE. Son coprésident Rodrigo Arenas rappelle que les masques pour un couple avec deux enfants c’est 200€ par mois. 
 
« L’objectif de protéger les enfants et les adultes ne sera pas atteint car les inégalités entre les familles vont s’inviter dans l’histoire »
 
Une pétition ce vendredi
 
Dénonçant un manque de dialogue et un « déni de réalité » de la part du ministre, la FCPE annonce la mise en ligne d’une pétition ce vendredi. 
 
Le texte portera sur trois points, et tout d’abord la prise en charge des masques par la puissance publique, « à savoir nos impôts, il n’y a aucun cadeau ». La FCPE réclame d’ailleurs la mise à disposition de masques FFP2 pour les élèves et les enseignants les plus fragiles.
 
La deuxième demande est celle de classes en petits effectifs pour permettre le respect de la distanciation sociale, ce qui impliquerait « un recrutement massif » au sein de l’Education nationale – encore faudrait-il parvenir à pousser les murs.
 
Enfin, la FCPE réclame des sanitaires mobiles chaque fois que cela est nécessaire « pour que les enfants puissent se laver les mains quand ils en ont besoin, car ce n’est pas le cas ».
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


La rentrée s'annonce compliquée dans les écoles, collèges et lycées

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-