Saône-et-Loire: la ville d'Autun se dote d'un crieur public pour déclamer les messages de ses habitants

Saône-et-Loire: la ville d'Autun se dote d'un crieur public pour déclamer les messages de ses habitants

Publié le :

Samedi 04 Avril 2015 - 18:03

Mise à jour :

Mercredi 08 Avril 2015 - 20:51
© Hugh Manatee /Wikimédia Commons
PARTAGER :
-A +A

En Saône-et-Loire, la ville d’Autun a engagé un crieur public pour relayer les messages de sa population. Vêtu d’une redingote et d’un chapeau haut de forme, l’homme arpentera les allées du marché de localité "au moins une fois par mois".

Oyé Oyé, en Saône-et-Loire, la ville d’Autun a engagé un crieur public pour relayer les messages de sa population. Vêtu d’une redingote et d’un chapeau haut de forme, l’homme arpentera les allées du marché de localité "au moins une fois par mois", à partir de mi-avril.

Souhaitant remettre au goût du jour ce vieux métier afin que le virtuel "n'ait pas le monopole de l'échange" et pour créer "un nouvel espace de parole vivante", la municipalité invite ses citoyens à déposer les messages de leurs choix dans des urnes disposées à cet effet à différents emplacements.

Et rien en sera censuré, nous assure-t-on. En effet il peut s’agir "de pensées, de messages personnels, de petites annonces, de coups de cœur ou de coups de gueule", explique Yves Lejeune, le comédien de 32 ans, engagé pour jouer le crieur.

Longtemps tombée dans l’oubli, cette profession, qui consiste à annoncer au public de l'information de façon itinérante, a déjà été ramenée sur le devant de la scène par divers comédiens dans des grandes villes comme Lyon ou Paris.

En mars 2012, par exemple, un jeune homme nommé Simon avait fait parler de lui après avoir passé une après-midi entière à déclamer à tue-tête des Tweets envoyés à l'appel du site internet Merci Alfred  du haut d'un tabouret sur les marches de l’Opéra Garnier. "Ça nous intéressait de réenchanter Paris et de réhabiliter le crieur public. Un ami comédien, Simon, a accepté de jouer le jeu et nous avons envoyé un e-mail à tous nos abonnés pour qu'ils proposent des tweets, ça a été très très bien relayé et nous sommes numéro 1 des sujets sur Twitter aujourd'hui ", avait alors expliqué Guillaume Declair, responsable du site Merci Alfred, dévolu aux bons plans dans la capitale.

 

Un crieur public de la ville de Provincetown dans le Massachusetts, en 1909.


Commentaires

-