Sécurité routière: les radars à la peine en 2015

Flashs

Sécurité routière: les radars à la peine en 2015

Publié le :

Samedi 20 Février 2016 - 16:01

Dernière mise à jour :

Samedi 20 Février 2016 - 16:12
Selon une enquête du "Figaro" publiée ce samedi, le nombre d'automobilistes flashés par les radars est resté stable en 2015. Les autorités cherchent donc de nouveaux moyens pour rendre les contrôles plus dissuasifs.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Regis Duvignau/Reuters
-A +A

Le Figaro révèle ce samedi le bilan des radars de 2015 et dévoile également quels appareils ont le plus flashé au cours de l'année. Ces chiffres montrent une stabilisation qui pourraient être le signal que cet aspect de la sécurité routière aurait atteint son rendement maximum.

Ainsi, le nombre de flashs à l'échelle nationale a tendance à se stabiliser, voire à légèrement diminuer. En 2015, les radars ont repéré 20,24 millions d'automobilistes en infraction contre 20,37 millions en 2014. Cela alors que le nombre d'appareils n'a pas évolué d'une année sur l'autre.

Selon le quotidien, la disponibilité du parc a même augmenté. De même que le ratio entre les flash effectués et les clichés exploitables et ayant donc donné lieu à des amendes (+6%).  

Les radars automatiques semblent avoir eu un effet positif sur les excès de vitesse importants (supérieurs à 20 km/h) depuis leur mise en place en 2004. De 11,45% des infractions à l'époque, ces excès de vitesse ne représentent en 2015 plus que 5,95% (5,90% en 2014).

L'enquête révèle également une baisse significative de l'utilisation des radars mobiles (-4%). Car ceux-ci demandent des effectifs, lesquels ont notamment dû être redéployés vers d'autres tâches après les attentats, explique la délégation interministérielle à la sécurité routière (DISR).

De même pours les radars embarqués qui n'ont flashé "que" 2.956.349 en 2015 contre plus de 400.000 fois l'année précédente. Une expérimentation est par ailleurs prévue en septembre pour confier à des sociétés privées cette tâche couteuse.

La sécurité routière envisage aussi de lutter contre un autre problème, le fait que les conducteurs français se sont habitués aux radars fixes, connaissent leur emplacement et lèvent donc le pied à leur approche. En témoigne la hausse moyenne de la vitesse sur les routes (de 1 à 4 km/h selon les tronçons) qui n'a pourtant pas entraîné une hausse significative du nombre de flashs. La DISR compte donc sur les radars leurres ou flashant dans les deux sens pour inciter les conducteurs à la prudence à tous moments.

Pour ce qui est du classement des radars, celui à avoir le plus flashé en 2015 est situé sur l'autoroute A8 à hauteur des Adrets de l'Esterel (Var) dans la direction de Mandelieu-la-Napoule. Il a fonctionné 138.624 fois au cours de l'année.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Les radars ont flashé 20,24 millions de fois en 2015.