Sexe: trop faire l'amour au-delà d'un certain âge devient dangereux pour les hommes (mais pas pour les femmes)

Sexe: trop faire l'amour au-delà d'un certain âge devient dangereux pour les hommes (mais pas pour les femmes)

Publié le :

Mardi 06 Septembre 2016 - 20:24

Mise à jour :

Mardi 06 Septembre 2016 - 20:32
Bénéfique le sexe? Au-delà d'un certain âge, plus vraiment, au contraire même. Du moins pour la santé cardiaque des hommes, là où les femmes sont épargnées. Les efforts demandés seraient en effet usants pour les capacités des seniors.
©Marcel Oosterwijck/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La nouvelle va en refroidir certain, et va surtout à l’encontre des idées reçues. Passé un certain âge, le sexe serait en effet une activité potentiellement néfaste pour la santé, mais cela… uniquement pour les hommes.

Le triste constat a été mis en lumière par une équipe de chercheurs de l’Université du Michigan, et publié dans le Journal of Health and Social Behavior. L’étude a porté sur les habitudes sexuelles et l’évolution de l’état de santé de 2.204 personnes, hommes et femmes, âgées de 57 à 85 ans. L’étude a été menée entre 2005 et 2006 avec quelques résultats complémentaires collectés cinq ans plus tard.

Et selon les statistiques, les hommes qui ont au-moins une relation sexuelle par semaine voient leur risque de subir un accident cardiovasculaire dans les cinq ans quasiment doubler par rapport à ceux qui étaient inactifs sexuellement. Les auteurs se sont basés pour ce résultat, d’une part sur les accidents cardiaques qu’auraient pu subir les personnes étudiées, mais aussi leur taux de C-Réactive, une protéine du sang qui mesure le niveau d’inflammation de l’organisme, et enfin l'évolution du rythme cardiaque, afin de calculer la probabilité d'un tel événement.

Selon les chercheurs, cette hausse du risque s’explique par un stress accru et des efforts plus grands chez les hommes âgés pour obtenir une érection satisfaisante. Les auteurs de l’étude suspectent également, mais sans apporter de preuves formelles, que la tendance à consommer des médicaments permettant de garder une libido et une capacité sexuelle en vieillissant pourrait avoir un impact négatif.

Rien de tout cela par contre chez la femme. Et, pour être précis, c’est, chez ces dames, l’effet inverse qui est relevé. En effet, les chercheurs non seulement n’ont pas noté chez les femmes étudiées de hausse du risque cardiovasculaire, mais celles qui continuent à pratiquer assidûment la sexualité voient leur risque de souffrir d’hypertension baisser sensiblement. L’hormone sexuelle libérée lorsque les femmes ont un orgasme pourrait en effet avoir des effets bénéfiques sur la santé. Ce qui sous-entend bien entendu que les étreintes aient été suffisamment satisfaisantes pour que l’orgasme soit bien présent…

 

Les hommes doivent lever le pied pour se préserver, mais les femmes peuvent continuer sans souci pour leur santé.


Commentaires

-