SNCF: deux milliards de minutes perdues chaque année en France

Des retards qui coûtent cher

SNCF: deux milliards de minutes perdues chaque année en France

Publié le :

Jeudi 16 Mars 2017 - 20:14

Mise à jour :

Jeudi 16 Mars 2017 - 20:15
En France, les voyageurs perdent chaque année deux milliards de minutes à cause des retards de trains selon une étude publiée mercredi. De tout ce temps perdu résultent aussi des pertes annuelles de plus d'1,5 milliard d'euros.
© NICOLAS TUCAT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Gestion du trafic, gestion des voyageurs et personnes handicapés, pannes imprévues, travaux, météo… chaque année des millions de voyageurs subissent en France des retards plus ou moins importants sur leurs voyages en trains pour différentes raisons. L’Autorité de la qualité de service dans les transports (AQST) s'est penchée sur la question et a révélé mercredi 15 les résultats d'une étude montrant que ces retards accumulés représentaient plus de deux milliards de minutes perdues par an.

En ce qui concerne les trains à grande vitesse, la France est pourtant dans les meilleurs élèves. Au niveau international, l'Hexagone arrive en effet à la quatrième position du classement de la ponctualité des TGV (à cinq minutes de retard près). Devant se trouvent (par ordre croissant) les Pays-Bas, l'Espagne et le Japon.

Le temps et l'argent perdus en France sont donc principalement dus aux trains quotidiens, que ce soit les RER en Île-de-France ou le réseau intercités/TER sur l'ensemble du pays. Ce chiffre en minutes, qui peut paraître affolant, est encore plus difficile à encaisser en termes de pertes nettes. Alain Sauvant, directeur de l'AQST, a expliqué ce jeudi 16 au Figaro que cela représente "une perte de valeur économique pour la collectivité nationale de plus de 1,5 milliard d'euros par an".

La SNCF a tenu à relativiser les résultats de l'étude de l'AQST, réalisée surtout pour comparer les retards des différents systèmes ferroviaires internationaux. La société ferroviaire a ainsi mis en avant les difficultés de trafic dues aux travaux récurrents sur le réseau francilien, prenant en exemple la réfection du RER A, fermé tout l'été entre Charles de Gaulle-Etoile et Gare de Lyon.

Concernant les meilleurs élèves sur la ponctualité des TGV, la France est 4e au niveau mondial juste derrière les Pays-Bas, l'Espagne et le Japon.

Commentaires

-