SNCF: les cheminots seront en grève 2 jours sur 5 à partir du mardi 3 avril

SNCF: les cheminots seront en grève 2 jours sur 5 à partir du mardi 3 avril

Publié le :

Vendredi 16 Mars 2018 - 07:11

Mise à jour :

Vendredi 16 Mars 2018 - 07:12
L'intersyndicale des cheminots a opté jeudi pour un mouvement dur, une grève au rythme de "deux jours sur cinq" d'avril à juin, contre la réforme de la SNCF que l'exécutif entend mener tambour battant par ordonnances.
© Bertrand LANGLOIS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est un mouvement de grève inédit qu'ont annoncé les syndicats de cheminots qui entendent ainsi protester contre le projet de réforme de la SNCF porté par le gouvernement. Ainsi, à partir du mardi 3 avril prochain, les cheminots cesseront donc le travail 2 jours sur 5 et ce jusqu'au jeudi 28 juin. Soit 36 jours de grève au cumulé.

"L'intersyndicale constate que le gouvernement n'a aucune volonté de négocier" et "prend la responsabilité (d'un) conflit intensif sur une très longue durée", a déclaré jeudi 15 Laurent Brun de la CGT Cheminots, à l'issue d'une intersyndicale.

Voir également - SNCF: d'établissement public à société privée, pourquoi cette réforme?

Les syndicats ont déjà au programme une manifestation nationale des cheminots, le 22 mars à Paris, le même jour que l'ensemble de la fonction publique. SUD Rail a déjà déposé seul un préavis de grève (du 21 mars à 20H00 au 23 mars à 08H00) pour "permettre aux cheminots de participer" au mouvement. La CGT prévoit également des préavis de grève locaux. En Ile-de-France les principaux syndicats de la RATP appellent à la grève le 22 mars pour soutenir les cheminots.

Lire aussi - Réforme de la SNCF: "les syndicats sont gonflés à bloc" assure Martinez 

Estimant la grève "un peu décalée par rapport à la concertation qui est engagée" avec le gouvernement, le patron de la SNCF Guillaume Pepy a assuré au journal télévisé du soir de TF1 que c'était "une mauvaise nouvelle, une mauvaise chose pour les 4,5 millions de Français qui prennent le train tous les jours".  La ministre des Transports Elisabeth Borne a déploré sur BFMTV une "décision qui manifestement vise à pénaliser les usagers", la jugeant "incompréhensible". 

De son côté, l'exécutif prévoit de recourir aux ordonnances pour mener sa réforme de la SNCF, présentée le 26 février dernier. Le texte prévoit notamment la fin du statut de cheminot, et vise la réduction de la dette de l'entreprise qui s'élève à 50 milliards d'euros.

 

Les cheminots seront en grève deux jours sur cinq à partir du mardi 3 avril.


Commentaires

-