Sondage: plus d'un Français sur trois déclare souffrir d'allergie

Sondage: plus d'un Français sur trois déclare souffrir d'allergie

Publié le :

Mardi 02 Juin 2015 - 16:36

Mise à jour :

Mardi 02 Juin 2015 - 16:48
©Lcham/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Selon un sondage réalisé par la Fondation Stallergènes et publié ce mardi, plus d'un tiers des Français disent souffrir d'allergie. Pour une grande partie des sondés, la pollution industrielle serait en cause.

Nez qui coule, gorge qui gratte, yeux rouges, quintes de toux ou encore troubles du sommeil: près d'un Français sur trois aurait souffert d'une allergie ces 12 derniers mois, selon une étude réalisée par la Fondation Stallergènes et publié ce mardi à l'occasion de la conférence parlementaire qui a eu lieu le même jour à Paris.

Parmi les allergies les plus communément citées, les rhumes des foins dus aux pollens et autres graminées, qui empêchent bien souvent ceux qui en souffrent de profiter des joies de l'arrivée des beaux jours, arrivent en pole position. Viennent ensuite les allergies aux acariens et à la poussière, devant celles aux animaux et à leurs poils. Les allergies alimentaires prennent quand à elles la dernière place.  

Selon les résultats du sondage, les plus jeunes seraient le plus souvent sujets aux allergies. Dans le détail, 46% des 25/34 ans et 42% des 18/24 ans ont déclaré au moins une allergie ces 12 derniers mois, contre 29% pour les plus de 65 ans et 31% pour les 50/64 ans. De la même façon, les femmes sont plus touchées: 41% contre 33% des hommes.

Si les autorités sanitaires tentent de trouver des solutions pour lutter contre les allergies et éviter qu'elles ne se propagent, les Français ont avancé plusieurs idées pour mettre un frein à ce fléau. 70% d'entre eux estiment que la diminution de la pollution industrielle serait un bon point de départ pour retrouver un air plus sain, exempt de particules fines. Une conclusion que partage Christine Rolland, directrice de l'association Asthme et Allergies. En règle générale, "relativement peu de personnes font le lien entre changement climatique, pollution et augmentation des allergies", a-t-elle commenté dans un communiqué. Selon les spécialistes, l'augmentation des températures entraîne une production plus importante de pollens et des périodes de pollinisation prolongées. Conclusion: les réactions allergiques se multiplient.

A contrario, 36% pensent qu'une personnalisation des traitements anti-allergéniques serait une bonne solution pour réduire le nombre d'allergiques en France.

 

Les rhumes des foins dus aux pollens et autres graminées sont toujours en tête de liste des allergies les plus répandues.

Commentaires

-