Substances toxiques: gare à certaines capsules de lessive

Substances toxiques: gare à certaines capsules de lessive

Publié le :

Lundi 24 Avril 2017 - 13:48

Mise à jour :

Lundi 24 Avril 2017 - 14:04
Selon une enquête de l'UFC-Que choisir, à paraître dans son dernier numéro du mois de mai, certaines lessives contiendraient des substances toxiques. Et même celles sur lesquelles sont affichées des appellations rassurantes comme "peaux sensibles" ou "sensitive".
©Mychele Daniau/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les lessives ne seraient pas si inoffensives qu'on voudrait nous faire croire: c'est en quelque sorte la conclusion d'une enquête de l'UFC-Que choisir à paraître dans son dernier numéro du mois de mai. Selon ses résultats, certaines d'entre elles contiendraient des substances toxiques. Pour parvenir à ce constat, le magazine a analysé 20 lessives, mélangeant des grandes marques (Ariel, Skip, Le Chat, etc.), des marques vertes (Rainett, Biocoop, Maison verte, l'Arbre vert, etc.) et des marques de distributeur comme Auchan, Leader Price, Casino ou Intermarché.

Et les résultats sont sans appel: selon l'UFC-Que choisir, la plupart des produits raffoleraient de parfums allergènes (13 sur les 20) et un certain nombre contiendraient des conservateurs hautement allergisants (6 sur les 20).

Pire encore: les consommateurs ne pourraient pas se fier aux appellations comme "peaux sensibles" ou "sensitive" présentes sur certaines lessives, puisque ces dernières contiendraient également une, voire plusieurs substances allergisantes. Tel est le cas de la lessive liquide "Ariel sensitive" qui renfermerait notamment le conservateur le plus allergisant du marché, la MIT (méthylizothiazolinone). Une substance préoccupante puisqu'elle est devenue l'ennemie numéro un des dermatologues et des allergologues. Elle contiendrait également de la benzizothiazolinone (BIT) qui appartient à la même famille de conservateurs. Même chose pour la lessive liquide "Tandil savon de Marseille" d’Aldi.

Face à cette conclusion pour le moins inquiétante, l'UFC-Que choisir a rappelé aux consommateurs qu'il était impossible d'éviter les allergènes en se fiant aux publicités et aux emballages. Une information partagée par des milliers d'internautes (88%) qui avaient estimé, dans une autre enquête du magazine sur les habitudes de lavage, qu'il était difficile d'identifier leur présence. D'après les 5.000 internautes qui avaient pris part à ce questionnaire en automne dernier, c’était le respect de la peau qui était jugé le plus essentiel à 33% devant l’efficacité à 28%.

Dans une nouvelle enquête, l'UFC-Que choisir pointe du doigt certaines lessives.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-