Sushis, carpaccios, tartares… recrudescence des cas de ténia

Sushis, carpaccios, tartares… recrudescence des cas de ténia

Publié le :

Mardi 14 Mai 2019 - 11:47

Mise à jour :

Mardi 14 Mai 2019 - 11:59
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les cas de ténia, plus couramment appelé ver solitaire, ne sont pas rares en France. Ils sont généralement dus à la consommation de poissons crus eux-mêmes infestés. Lundi 13, le CHU de Rennes a lancé une alerte et appelé les adeptes des sushis, carpaccios et autres tartares de poisson à la plus grande vigilance.

Un bon repas à base de poisson cru peut s'avérer dangereux. Lundi, le CHU de Rennes a alerté les consommateurs sur les possibilités d'infection pour les amateurs de sushis et autres mets du même genre.

Depuis deux ans, le centre hospitalier a constaté sept cas de ténia, aussi appelé ver solitaire.

Les poissons crus ou marinés peuvent en effet être infectés par des larves de ce parasite qui se développe ensuite dans le corps des patients.

Si ce genre d'infection n'est pas grave, il est tout de même très peu ragoutant, comme l'a précisé la professeure Florence Robert-Gangneux du service parasitologie de l'établissement à France Bleu Armorique.

A voir aussi: Il mange des sushis et se retrouve avec un énorme ver dans son corps

"Les patients sont venus en consultation parce qu'ils avaient des troubles digestifs, ballonnements ou diarrhées. Certains sont même arrivés avec des morceaux de vers qu'ils avaient retrouvés dans leur selles", a expliqué la scientifique qui n'avait jamais traité de tels cas durant ces 20 années de carrière jusqu'en 2016.

Une fois dans le corps, les larves grossissent et subissent plusieurs mues. Un ténia peu ainsi mesurer jusqu'à…20 mètres de long et vivre dix ans dans le corps d'un patient qui est alors atteint d'importants troubles digestifs.

Pour éviter toute infection il est ainsi très recommandé de congeler son poisson cru avant d'en faire un tartare, un carpaccio ou même des sushis.

"Cette congélation doit être de -20 degrés à cœur pendant 24 heures ou -35 degrés à cœur pendant 15 heures".

Le CHU de Rennes a de son côté voulu en savoir plus sur les cas de ténia qui ont été soignés en son sein. Un questionnaire a donc été envoyé aux sept patients concernés depuis 2016 et le constat est sans appel: tous étaient des habitués de restaurants japonais. Il est donc primordial de bien choisir l'établissement où déguster makis et autres sushis.

A lire aussi:

Chine: constipé, un homme abritait 13 kilos d'excréments dans son corps

Clous, lames de rasoir, pièces: l'étrange contenu de l'estomac d'un homme

Le CHU de Rennes alerte la population sur la recrudescence des cas de ténia, aussi appelé ver solitaire.


Commentaires

-