Tablettes et smartphones: les écrans déconseillés aux enfants de moins de 3 ans

Mise en garde

Tablettes et smartphones: les écrans déconseillés aux enfants de moins de 3 ans

Publié le :

Jeudi 08 Septembre 2016 - 16:09

Mise à jour :

Jeudi 08 Septembre 2016 - 16:21
Au total, près de la moitié des enfants de moins de trois ans utilisent des écrans interactifs comme des tablettes ou des smartphones. Face à ce constat des plus inquiétants, les spécialistes ont tiré la sonnette d'alarme, émettant aux parents quelques pistes à suivre.
©Thomas Peter/Reuters

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

Les chiffres sont inquiétants. Selon une étude menée par l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), 47% des enfants de moins de 3 ans utilisent des écrans interactifs comme des tablettes ou des smartphone. Face à ce constat, les pédiatres n'ont pas tardé à tirer la sonnette d'alarme. Selon eux, ces outils peuvent avoir des conséquences négatives sur le développement des plus jeunes.

Pour le Dr François-Marie Caron, pédiatre à Amiens et membre de l'Afpa, l'enfant de moins de trois ans doit interagir avec son environnement en utilisant ses cinq sens afin qu'il se construise ses repères spatiaux et temporels. Concrètement, les jeux traditionnels et les livres sont donc à privilégier. "L'enfant n'a pas besoin d'une tablette pour se développer. S'il n'en a pas, il ne prendra pas de +retard+ sur les autres", a-t-il expliqué. Et d'ajouter: "si l'enfant est demandeur, on peut l'initier à son utilisation, à partir de 2 ans et demi. Il est important de privilégier le jeu à partager, sans autre but que de jouer ensemble".

Pour les enfants âgés de trois à six ans, l'utilisation des tablettes ne pose en revanche pas de problème. Seulement voilà: elle ne doit pas monopoliser son attention et se substituer aux jouets traditionnels. Les spécialistes recommandent donc aux parents de veiller sur leurs enfants, en surveillant notamment le temps qu'ils passent dessus mais aussi en leur interdisant d'utiliser ce genre de technologie avant d'aller dormir.  

Quant à la télévision, les spécialistes se montrent clairs: les programmes diffusés et la publicité incessante provoquent chez les plus jeunes une très forte charge émotionnelle. Conclusion:"le journal télévisé est à éviter avant 6 ans et, dans les années qui suivent, il ne peut être regardé sans l'accompagnement d'un parent", a expliqué le Dr François-Marie Caron déconseillant au passage d'installer un poste dans la chambre de leurs enfants.

Au-delà de cet âge, les parents doivent également faire attention aux dangers d'Internet. Notamment, en raison de la fragilité psychologique des jeunes."La Toile brouille deux repères qui sont alors en construction: la distinction entre l'espace intime et l'espace public et la notion du point de vue de l'autre", explique en parallèle le pédiatre. Il est donc conseillé, avant l'âge de 9 ans et même après, de les accompagner lorsqu'ils s'y rendent.

En revanche, les réseaux sociaux sont à éviter avant 12 ans. En cause: les problématiques sociales. "Certes, ils représentent un nouvel espace d'expérimentation et assouvissent le besoin de divertissement et de communication des jeunes adolescents, mais ils peuvent aussi, paradoxalement, engendrer un sentiment de solitude, une baisse de l'estime de soi et surtout des risques de harcèlement ". 

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Selon les spécialistes, les enfants n’ont pas besoin d’une tablette ni d’un smartphone pour se développer.

Commentaires

-