Trouble de la personnalité: êtes-vous narcissique?

Trouble de la personnalité: êtes-vous narcissique?

Publié le :

Mercredi 03 Mai 2017 - 14:16

Mise à jour :

Mercredi 03 Mai 2017 - 15:28
©Chris Robbins/Mood Bo/REX/SIPA
PARTAGER :

Rodolphe Oppenheimer édité par la rédaction

-A +A

S'arrêter devant tous les miroirs pour se contempler, penser être au-dessus de la plupart des gens ou bien se prendre en selfie à longueur de journée sont des comportements narcissiques. Pour connaître son degré de narcissisme et surtout celui de son entourage, le psychanalyste Rodolphe Oppenheimer, en partenariat avec "FranceSoir", a réalisé un petit test, décryptant au passage ce trouble de la personnalité.

Le narcissisme fait partie des troubles de la personnalité. Le sujet narcissique a une image de lui totalement faussée, il s’imagine être l’opposé "positif" de tous ceux qui l’entourent. Très souvent, le sort des autres lui est totalement indifférent car seule sa propre image a une réelle importance. Les raisons du narcissisme se discutent mais il y a tout de même des points de convergences entre les cas observés. En effet, on observe que des personnes narcissiques ont été relativement "non empathiques" dès l’enfance.

Narcisse et le culte de l’image

Selon la légende, le jeune Narcisse se débarrassait de ses compagnes, celles dont il était amoureux. Il pensait et se sentait tellement beau, parfait et irrésistible qu’il tomba amoureux de lui-même, de son reflet. Impatient de retrouver cette superbe créature, il se jeta à l’eau pour l’approcher d’encore plus près. Le jeune Narcisse mourut noyé de s’être trop aimé. Il ne restera de lui que la fleur qu’il devint, une jonquille.

Contrairement à l’idée reçue, le narcissique a une triste image de lui-même, il souffre d’une non confiance en lui qu’il compense par un excès d’amour de sa personne. A l’origine de cette vision négative de lui, il y a l’attitude de son entourage dès l’enfance. Les proches ne semblent pas s’intéresser à lui, ne prêtent que peu d’attention à ce qu’il dit, aime, à ses qualités. De ce sentiment de ne pas être "aimé" à sa juste valeur, naît un fort amour de lui-même comme pour compenser celui qu’on ne lui a pas accordé. Commence alors un besoin de montrer une réussite, quelle qu’elle soit. Le narcissique a une grille de ce qu’est la beauté et de ce qu’il considère être la réussite: c’est le regard de l’autre qui va définir la base de cette "grille ". Si un peintre est coté c’est que son œuvre est belle, si une femme plaît à tous les hommes, c’est qu’elle est belle.

Afin de savoir si vous êtes narcissique, un petit examen rapide et objectif peut avoir lieu. Commencez à vous regarder et à analyser vos faits et gestes. Vous sentez que vous vous aimez? Pensez-vous devoir être admiré par le monde entier? Il ne s’agit pas de ne pas s’aimer ou de se détester, bien au contraire, cependant est-ce obsessionnel? Vous arrêtez-vous devant tous les miroirs pour vous contempler? Pensez-vous que vous devez bénéficier d’une attention particulière et que votre cas doit faire l’objet d’un traitement spécial par rapport au reste du monde? Méprisez-vous ceux que vous considérez comme faibles, moins forts, moins riches ou moins beaux que vous? Les autres sont-ils un marchepied pour votre propre ascension? Acceptez-vous les critiques? Tentez-vous d’attraper une phrase dans une conversation pour rebondir sur votre propre cas? Toutes ces questions peuvent vous aider à répondre pour vous mais également pour d’autres.

Mais le narcissisme pose malgré tout des problèmes particuliers. En effet, il complique les relations avec l’entourage. Le manque d’empathie et d’intérêt pour les autres n’attirent pas une personne souhaitant partager une relation, qu’elle soit amicale ou amoureuse. Les rapports sont souvent conflictuels et parfois toxiques. Pouvez-vous cohabiter avec une personne qui ne parle que d’elle, qui passe son temps à se regarder, qui ne pense qu’à elle?

Mais il faut raison garder. Se regarder de temps en temps, prendre soin de soi, être un peu égocentrique ne fait de personne un "narcissique" car pour le déterminer, il existe des tests et analyses comportementales qui peuvent être faits par des spécialistes. Car il ne faut pas se méprendre, de nos jours le terme "narcissique" est utilisé à la légère, au gré des vents et parfois poussé à l’extrême. Il faut donc clarifier les choses.

Comportements narcissiques

Les narcissiques veulent prendre l’ascendant sur toutes les conversations. Ils formulent des vérités qui sont surtout des contrevérités. Si personne ne les contredit ou leur demande leur avis, ils vont prendre la parole et monopoliser l’attention. Ils tenteront toujours de faire croire qu’ils ont fait ceci ou cela avec force de conviction. Le pari est pour eux réussi, si on parle uniquement d’eux. Ils se servent d’anecdotes de leur vie ou de choses qu’ils ont entendues pour s’approprier une histoire qui n’est pas la leur, pour attirer sur eux un maximum de regards. Ces différents mensonges ou "réaménagements" de la réalité leur permettent de construire ou de reconstruire une bonne image d’eux-mêmes, souvent abimée dans l’enfance. Ils masquent ainsi leur réel mal-être et le manque d’estime d’eux-mêmes.

Ainsi ils s’imaginent très souvent être prédestinés. Ils se voient briguer de hautes fonctions. Ils se pensent faire partie de la "caste des seigneurs". Souvent admiratifs du pouvoir, et se pensant en avoir, jamais vous ne les verrez gratifier autrui d’une quelconque réussite. Sous des apparences de vainqueurs, ils ne supportent pas la contradiction –puisqu’elle les met devant leurs incapacités, leurs contrevérités et ça leur est insupportable. Ils sont dès lors excessivement irritables. Ils n’ont que faire des avis extérieurs et n’écoutent que leur voix intérieure. Les narcissiques n’ont jamais tort. Si toutefois il leur arrive de dire qu’ils ont tort c’est pour inverser la situation et renvoyer l’échec sur autrui: il est impératif pour eux de renverser la situation d’échec afin de conserver le trône sur lequel ils se sont assis.

Le charme des manipulations

Ils arrivent très souvent, lorsque les gens n’y prennent pas garde, à manipuler à des degrés divers. Ils font croire qu’ils sont le centre du monde et se rendent aux yeux des autres, incontournables: les autres doivent avoir besoin d’eux. Ils font en sorte que ce "personnage" créé de toutes pièces, devienne un miroir gratifiant pour les autres. Ainsi ils redoublent de narcissisme. C’est le manque d’empathie qui les pousse à manipuler. Ils n’ont que faire de ce que peut ressentir l’autre. Ils peuvent même trouver cela amusant et gratifiant de voir les autres aussi crédules et facilement manipulables. Se voyant ainsi très intelligent, au point que tout le monde se laisse avoir. Après les avoir placés plus ou moins au même niveau qu'eux et afin de garder leur place au-dessus des autres, ils les rabaissent. Cette façon d’agir est plus ou moins consciente. Ils choisissent en toute conscience ceux et celles qui leur seront utiles et agissent de cette façon de manière inconsciente puisqu’ils nient de bonne foi ce comportement. Après cette description, il ne reste plus pour vous qu’à connaître votre degré de narcissisme et surtout celui de votre entourage.

Cet article a été rédigé par Rodolphe Oppenheimer, psychanalyste (http://www.psy-92.fr/). Son dernier ouvrage, Peurs, angoisses, phobies, par ici la sortie! (Ed. Marie B) est disponible en librairie depuis le 15 novembre.

Le narcissisme fait partie des troubles de la personnalité.


Commentaires

-