Uber: les clients malpolis bientôt bannis

Uber: les clients malpolis bientôt bannis

Publié le :

Jeudi 06 Septembre 2018 - 13:00

Mise à jour :

Jeudi 06 Septembre 2018 - 13:05
En Australie et en Nouvelle-Zélande, Uber compte bientôt bannir les passagers et passagères les moins bien notés pour six mois à partir de la mi-septembre. L'entreprise américaine espère ainsi que le comportement de ses passagers sera plus courtois.
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Si les chauffeurs peuvent être notés sur l'application Uber, les passagers le sont aussi. Et une mauvaise note pourra très prochainement signifier le bannissement de l'application de transport VTC pour certains clients malpolis.

En Australie et Nouvelle-Zélande Uber a ainsi annoncé que les passagers et passagères les moins bien notés, évalués en dessous de quatre étoiles sur cinq, seraient tout simplement bannis de la plateforme pour six mois à compter du 19 septembre prochain.

A travers cette mesure drastique qui va certainement en déranger plus d'un, Uber espère que les passagers feront plus d'efforts et feront preuve de plus de civisme dans les VTC.

A voir aussi: "Fraude au vomi" - comment des chauffeurs Uber escroquent leurs clients

Ce n'est pour l'instant qu'une phase de test, qui pourrait cependant être chose commune dans d'autres pays si l'essai est concluant. Ce sont les chauffeurs Uber qui ont d'ailleurs eux-mêmes choisi les pays dans lesquels l'essai devait être mis en place.

Les personnes concernées par cette lourde sanction devraient prochainement recevoir "un e-mail les informant de leur besoin d'améliorer leur score" accompagné de quelques conseils, a indiqué Susan Anderson, manager régionale de l'application, à Yahoo 7 News.

"Les chauffeurs veulent être traités avec respect. Ce qui ne veut pas dire qu'il est nécessaire de faire la conversation pendant tout le trajet, la courtoisie de base est suffisante. Si de nombreuses personnes nous indiquent qu'un passager n'a pas traité les chauffeurs avec respect, nous prendrons des mesures", a poursuivi Susan Anderson.

Malgré les conseils d'Uber sur les comportements à adopter, bien indiquer son emplacement, ne pas vomir dans la voiture ou encore ne pas claquer la porte, seulement 20% des clients de l'application réussissent à conservent les cinq étoiles qu'il reçoivent à l'installation de l'application.

A lire aussi:

Le "Uber chinois" s'associe au site hôtelier Booking.com

Uber investit dans les trottinettes électriques Lime

Uber obtient de continuer à travailler à Londres, une victoire sous sursis

Uber veut bannir ses utilisateurs les plus malpolis en Nouvelle-Zélande et en Australie.


Commentaires

-