Paris: un budget supplémentaire pour lutter contre la prolifération des rats dans la ville

Paris: un budget supplémentaire pour lutter contre la prolifération des rats dans la ville

Publié le 13/03/2017 à 16:02 - Mise à jour à 16:20
Ruud Hein/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La prolifération des rats dans la capitale incite Anne Hidalgo à allouer 1,5 million d'euros supplémentaires pour lutter contre la multiplication de ces rongeurs. Il s'agit d'une de ses dix mesures visant la propreté de la ville annoncées dimanche.

Anne Hidalgo, la maire de Paris souhaite lutter contre la prolifération des rats dans les lieux publics. Dimanche 12, elle a annoncé dix nouvelles mesures "pour faire de la propreté une priorité" dans la capitale. Parmi elles figure donc de nouveaux moyens pour stopper la prolifération des rats. Depuis des mois, les rongeurs infestent la ville et sont de plus en plus remarqués par la population.

Un programme de dératisation a été lancé en décembre dernier. Dans une interview donnée au Journal du Dimanche, Anne Hidalgo a indiqué "qu'ils (les rats) continuent notamment à infester les parcs et les jardins, 1,5 million d'euros de plus vont être consacrés à la dératisation". Cet argent permettra d'acheter davantage de pièges, de protéger les poubelles contenant des déchets alimentaires et d'accélérer les interventions sur les sites touchés, a-t-elle précisé.

"On estime qu'il y a environ 1,75 rat par habitant à Paris, soit grosso modo quatre millions de rats" a indiqué dans l'Express, Pierre Falgayrac, ingénieur expert en hygiène et sécurité mais aussi auteur de l'ouvrage Des rats et des hommes. Premier point à revoir pour la dératisation, la gestion des déchets. Les diminuer permettrait un ralentissement de la croissance de la population des rongeurs au centre ville. Chaque rat consomme environ 9 kilos de nourriture par an.  

L'expert indique aussi que le bon moment pour ramasser les déchets est le coucher du soleil. Pour garantir la propreté tout au long de la journée, la mairie a prévu de recruter 100 éboueurs et conducteurs de benne supplémentaires affectés l'après-midi. Craints pour leur réputation de porteurs de maladie, notamment après l'alerte du chef des services parisiens de santé environnementale (SPSE) Georges Salines, en décembre dernier, les rats ne transporteraient pas plus de bactéries que les chiens ou les chats, selon Pierre Falgayrac.

S'ils ne sont appréciés ni des Parisiens ni des touristes, les rats ont pourtant leur utilité dans l'élimination des déchets dans Paris et ce de par leur consommation et les terriers souterrains qu'ils construisent évitant ainsi le bouchage des égouts. "Ils doivent être contrôlés mais pas éradiquer", estime donc Pierre Falgayrac.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La mairie a prévue de recruter 100 éboueurs et conducteurs de benne supplémentaires affectés l'après-midi.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-