Un mariage sur sept célébré en France est une union mixte selon l'Insee

Un mariage sur sept célébré en France est une union mixte selon l'Insee

Publié le :

Mardi 14 Mars 2017 - 07:53

Mise à jour :

Mardi 14 Mars 2017 - 07:55
©Pixabay/debowscyfoto
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le mariage mixte –entre deux époux dont l'un est Français et l'autre étranger– est une tendance qui se développe lentement mais sûrement, et qui ne régresse pas dans la durée, selon l'Insee. Une chose change cependant: les pays de provenance de l'époux qui n'est pas français.

La tendance était déjà connue, mais elle s'intensifie. Selon une étude de l'Insee, en 2015, 14% des mariages célébrés en France étaient des unions "mixtes", à savoir un "oui" devant le maire entre un époux de nationalité française et l'autre de nationalité étrangère.

Le chiffre va même plus loin: si l'on prend en compte les mariages à l'étranger impliquant une personne française –ils sont d'ailleurs plus nombreux que ceux célébrés dans l'Hexagone– on arrive à pas moins de 27% des unions. Autrement dit, cette année-là, un mariage sur quatre impliquant des Français était mixte.

Le poids des mariages mixtes est croissant. Une hausse qui s'explique par leur nombre bien sûr, mais aussi par le fait que ce dernier ne régresse pas contrairement au nombre global des mariages, dont le nombre est en recul depuis 40 ans. En effet, baby boom oblige, le chiffre des unions a commencé à décoller au milieu des années 1950 pour atteindre un sommet au milieu des années 1970, avant le début de la décrue. Il s'est conclu 236.300 mariages en France en 2015.

Or les mariages mixtes résistent en nombre et grimpent en proportion. Ils ne représentaient ainsi que 6% des unions au milieu des années 1950.

Quant au détail des nationalités concernées, ils suivent les tendances migratoires. Un mariage "mixte" dans les années 1970 était souvent synonyme de couple franco-espagnol ou franco-italien. Un duo relativement rare aujourd'hui (4% des mariages mixtes). Aujourd'hui, dans 37% des cas le mariage mixte concernent un époux venant d'un pays du Maghreb, devant les unions avec un ressortissant d'un autre pays européen (22%) et d'un pays d'Afrique sub-saharienne (14%).

A noter cependant que le chiffre de 14% de mariages mixtes sur le sol français n'est pas le reocord puisque cette proportion avait grimpé à 17% en 1991 et en 2003. 

Le Maghreb et les pays d'Afrique sub-saharienne ont remplacé l'Espagne et l'Italie pour les nationalités de l'époux qui n'est pas français.

Commentaires

-