Vitesse réduite à 80 km/h et taux d'alcool: c'est décidé

Sécurité routière

Vitesse réduite à 80 km/h et taux d'alcool: c'est décidé

Publié le :

Vendredi 01 Décembre 2017 - 14:47

Mise à jour :

Vendredi 01 Décembre 2017 - 15:02
Selon "Le Point", Matignon aurait déjà décidé la réduction à 80km/h de la vitesse maximum autorisée sur les routes jusque-là limitée à 90 km/h. La décision devrait être entérinée en janvier par le Comité interministériel de sécurité routière.
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La réduction de la vitesse maximum autorisée de 90 km/h à 80 km/h hors agglomération et sur les routes sans séparation physique entre les voies, déjà expérimenté dans certaines zones, va être généralisée à toute la France dès 2018 selon Le Point.

Selon les informations de l'hebdomadaire, cette mesure -et d'autres- doivent être l'objet d'une décision du Comité interministériel de sécurité routière (CISC). Prévu pour début décembre, le débat a finalement été reporté à janvier 2018.

Lire aussi: Le nombre de morts sur les routes en baisse de 13,5% en septembre

Mais il ne s'agirait que d'une formalité, les décisions ayant déjà été prises par Matignon. "Cette limitation abaissée de 10 km/h sera circonscrite aux seules routes bilatérales, c'est-à-dire celles ne présentant pas de séparation centrale (rail ou muret) entre les deux voies", assure Le Point.

Par ailleurs, une autre proposition visant à relever la vitesse limite à 100km/h sur les tronçons jugés plus sûrs aurait finalement été abandonnée, de même que l'abaissement du taux d'alcoolémie autorisé de 0,5 g par litre de sang à 0,2g. Mesure qui aurait été jugée trop difficile à faire passer en même temps que la réduction de la vitesse.

Celle-ci est en effet déjà dénoncé par la Ligue de défense des conducteurs. Remettant en cause le lien entre vitesse et mortalité et la méthode d'expérimentation, l'association juge également que "la baisse de la vitesse à 80 km/h sera génératrice de bouchons et donc de pollution, car, avec des différentiels de vitesse annulés, l'engorgement sur les axes fréquentés ou aux heures de plus fort trafic guette".

En 2016, le nombre de morts sur les routes a augmenté pour la troisième année consécutive, avec 3.469 victimes.

La vitesse devrait être réduite à 80 km/h au lieu de 90 km/h. Le taux d'alcool autorisé resterait inchangé.

Commentaires

-