Démarchage téléphonique: comment à nouveau le bloquer?

Démarchage téléphonique: comment à nouveau le bloquer?

Publié le 03/02/2020 à 11:06 - Mise à jour à 14:19
© YONHAP / YONHAP/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Malgré les mesures prises (Bloctel) nous sommes encore harcelés de coups de téléphone publicitaires et démarchages en tous genres. Si la loi doit prochainement renforcer les sanctions, on peut  prendre un certain nombre de nouvelles parades pour bloquer ce harcèlement. Voici lesquelles.
 
Il faut bien se rendre à l’évidence, Bloctel n’a malheureusement pas produit les résultats escomptés et nous sommes toujours autant importunés par les démarchages téléphoniques. Une fois sur deux, "le système, qui consiste à inscrire son numéro sur un site dédié, ne fonctionne pas", a constaté l’association 60 Millions de Consommateurs.
 
 
Bientôt une  nouvelle loi
 
Le gouvernement a eu beau décidé de se saisir du problème sur le plan législatif , la  DGCCRF (la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) est invitée à multiplier les contrôles. Faux numéros, indicatifs de proximité, sociétés éphémères, les combines sont nombreuses pour déjouer le système et venir nous déranger en pleine sieste ou en plein repas pour nous vendre, principalement, des travaux d’isolation, des panneaux solaires, des contrats de complémentaires santé... Liste malheureusement non exhaustive.
 
Il faut bien le dire: on en a ras-le téléphone. Une pétition de plus (Que choisir?) circule actuellement pour faire pression sur le gouvernement. Mais en attendant l’application d’une prochaine loi, adoptée en première lecture à l’assemblée le 30 janvier, quelques solutions nous sont offertes pour éviter ce qui tourne souvent au harcèlement téléphonique.
 
Que faire en attendant?
 
Imparfait certes, Bloctel reste à l’heure actuelle le seul système susceptible de bloquer les appels indésirables. S’inscrire ne prend que quelques minutes et relève d'une démarche gratuite pour les particuliers. Alors, autant tenter le coup. Attention, on ne le sait pas toujours, l’inscription n’est valable que pour trois ans. Si vous faites partie des premiers usagers à avoir utilisé le service, il faut donc penser à renouveler la demande.
 
Sur un téléphone mobile, bloquer les numéros indésirables se fait simplement, puisqu’il vous suffit de les signaler comme spam. Des applications peuvent également vous aider à filtrer les appels, chargeant sur votre appareil une liste de numéros indésirables, régulièrement mise à jour par les usagers eux-mêmes. 
 
Essayez les bloqueurs d'appels
 
Gagner sa tranquillité est moins simple avec un téléphonique fixe, à moins bien sûr de prendre la décision radicale de le débrancher! Si vous êtes client chez Free ou Orange, vous avez la possibilité de faire rejeter automatiquement les appels dont le numéro est invalide ou masqué – avec le «stop secret» sur la Livebox, par exemple.
 
Autre solution, l’installation d’un boîtier dit « call blocker » entre la prise ou la box et le téléphone. Il permet de filtrer les appels. Certains modèles réclament à l’appelant l’entrée d’un code pour relayer le coup de fil, code que les robots des sociétés de démarchage sont heureusement incapables de rentrer. 
 
Soyons honnêtes, aucun de ces systèmes n’est pour l’heure infaillible. Il vous reste donc les ultimes recours, à savoir prendre le nom de la société qui vous appelle et faire une demande officielle de radiation de ses fichiers en invoquant le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) et/ ou  porter plainte auprès de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) ou encore alerter la répression des fraudes. Pénible!
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les solutions actuelles ne sont pas efficaces à 100%

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-