Yoopies, le "Facebook du babysitting"

Yoopies, le "Facebook du babysitting"

Publié le :

Samedi 03 Janvier 2015 - 11:12

Mise à jour :

Lundi 05 Janvier 2015 - 00:36
Trouver une baby-sitter certifiée sans bouger de chez soi? C’est possible et c’est le juteux concept développé par deux trentenaires, Jessica Cymerman et Benjamin Suchar, créateurs du site Yoopies.
©DR
PARTAGER :

Astrid Seguin

-A +A

Une baby-sitter à portée de clic, voilà le concept développé par deux jeunes trentenaires français, Jessica Cymerman et Benjamin Suchar. Jessica Cymerman, journaliste de presse papier et web et mère de trois enfants, a publié au printemps aux éditions Stock son deuxième livre, Serial Mother. Benjamin Suchar, lui, est diplômé de Paris Dauphine et de l’Ecole de management (EM) de Lyon. Il a travaillé à Barcelone pour un réseau social (Tree-Nation.com) et a lancé l’application pour smartphone checkMyMetro, permettant de partager ses coups de gueule, ses coups de cœur et ses infos diverses sur le métro parisien. 

Nouvelle génération de parents

Dédié à la nouvelle génération de parents habituée aux réseaux sociaux et à Facebook, leur site Yoopies, créé en janvier 2012, est la première plate-forme de babysitting en ligne, et son succès a été immédiat. L’idée d’appliquer au baby-sitting le concept d’un réseau social est venue du constat que pour les parents, trouver une baby-sitter conforme à leurs attentes sans passer par une agence est, pour bon nombre d’entre eux, un vrai casse-tête.

"Passer par Yoopies pour trouver une nounou est avantageux pour les parents. Nous proposons des baby-sitters dont le profil est certifié et dont le coût pour les parents est largement inférieur à ce qu’ils auraient à payer s’ils passaient pas une agence", explique à FranceSoir Chloé Chevrier, directrice de la communication de Yoopies.

Le profil des baby-sitters sur le site fonctionne comme une mini-page Facebook: photo, caractéristiques, langues étrangères parlées, permis de conduire, tout est fait pour coller au mieux aux attentes des parents de la génération internet. "Yoopies recrée l’expérience traditionnelle du bouche-à-oreille, mais sur Internet", explique Jessica Cymerman.

Un système de notation par tétines

Et pour être sûr de la qualité de la prestation de chacune des nounous inscrites sur le site, celle-ci peut être notée par la famille, de 1 à 5 "tétines". En plus des profils détaillés, le site fonctionne par géolocalisation en entrant tout simplement un code postal, ce qui permet une proximité optimale avec le lieu de résidence de la baby-sitter choisie. Une application mobile du site devrait voir le jour bientôt.

En ce qui concerne le prix, le service est entièrement gratuit pour les baby-sitters et les parents peuvent prendre contact avec la première baby-sitter gratuitement. S’ils décident par la suite de s’abonner (pour un mois, trois mois ou un an), le service est alors facturé à partir de 4,90 euros par mois, pour un nombre de prestations illimité. Et Yoopies n’intervient pas dans la rémunération de la baby-sitter, qui fixe elle-même avec la famille sa tarification horaire.

60.000 baby-sitters

Le processus de recrutement des "perles rares" de Yoopies se fait par candidature spontanée mais aussi par recrutement dans des écoles de commerce, des universités, des mairies ou encore des services liés à la petite enfance. S’en suit un entretien téléphonique –réalisé par un des salariés de l’entreprise- afin de vérifier les informations transmises et poser quelques questions de mise en situation. "Le processus de recrutement prend une vingtaine de minutes, ce qui nous assure de la motivation des candidates", précise Chloé Chevrier. Beaucoup d’étudiantes postulent sur le site, mais pas seulement. En effet, le site compte aussi parmi ses membres quelques garçons.

Les candidatures fleurissent à Paris mais aussi dans toute la France. Yoopies dénombre aujourd’hui 60.000 baby-sitters. Le concept a également séduit hors de France et la TPE s’est implantée en Italie, en Allemagne, en Suisse et en Belgique, faisant de Yoopies le leader européen du marché. "L’objectif est de devenir la principale plate-forme de services à domicile en Europe", explique Benjamin Suchar.

 

 

 

 

 

Yoopies est un réseau de baby-sitters qui fonctionne par le bouche à oreille 2.0: les réseaux sociaux.


Commentaires

-