Un produit toxique pour le sang et le foie dans les cosmétiques pour bébé

Un produit toxique pour le sang et le foie dans les cosmétiques pour bébé

Publié le :

Mardi 21 Février 2017 - 12:06

Mise à jour :

Mardi 21 Février 2017 - 12:22
Le Lann Dominique/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon l'UFC-Que Choisir, 400 cosmétiques testés contiennent des substances indésirables. L'association de consommateurs pointe notamment la présence dans des produits pour bébés de phenoxyethanol, un produit toxique pour le foie et le sang. Les taux relevés sont conformes à la loi, mais pas aux recommandations des autorités sanitaires.

L'UFC-Que Choisir dénonce à nouveau ce mercredi 21 la présence de substances "indésirables" dans de nombreux produits cosmétiques. Une pratique qui semble en nette progression puisque l'édition 2016 de cette enquête pointait 186 cosmétiques, quand la dernière en évoque 400.

Et encore une fois, l'association de consommateurs note que "même les produits pour bébé ne sont pas épargnés". "On serait en droit d’attendre des compositions irréprochables dans les produits destinés aux tout-petits, notamment dans le cas des produits non rincés. Pourtant on continue encore à trouver du phenoxyethanol " dans des articles destinés à cette tranche d'âge, s'insurge l'association.

Le phenoxyethanol est un conservateur jugé toxique pour le foie et le sang par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). On le retrouve à une concentration de 1% dans les produits concernés, bien que l'ANSM recommande de la limiter à 0,4%. Par ailleurs, les produits qui en contiennent "ne devraient pas être employé dans les cosmétiques destinés au siège, qu’ils se rincent ou non" selon l'agence. Et dans le cadre d'une utilisation fréquente et abondante "une absorption excessive de phenoxyethanol par la peau serait à craindre".

L'UFC-Que Choisir déplore donc que l'ANSM ne puisse que donner des avis non contraignants. Un cas qui illustre le problème de réglementation en la matière. En effet, dans la grande majorité des cas, les industriels respectent les taux maximums autorisés de substances potentiellement dangereuses.

Mais ce sont ces mêmes taux que les associations de consommateurs dénoncent régulièrement, les jugeant souvent laxistes et inspirées par les lobbies. En janvier dernier, le magazine 60 Millions de consommateurs, avait ainsi relevé la présence de substances "à la toxicité suspectée ou avérée" dans la majorité des couches. Aucune ne dépassait les taux autorisés, mais le magazine rappelle que le principe de précaution devrait inciter à la tolérance zéro en la matière.

Selon l'étude de l'UFC-Que Choisir, 26 produits dont une dizaine spécialement destinés aux bébés contiennent du phenoxyethanol.

Une dizaine de produits pour bébé contiennent du phenoxyethanol, conservateur jugé dangereux par l'ANSM.

Commentaires

-