Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Jeudi 24 avril, 02:01
Accueil > Loisirs > Ciné > The Amazing Spider-Man : On (se) refait une toile

The Amazing Spider-Man : On (se) refait une toile

Sorties ciné de la semaine


''The Amazing Spider-Man'', quatrième épisode des aventures de l'homme-araignée au cinéma, sort sur les écrans français ce mercredi 4 juillet. L'histoire remet les compteurs à zéro.

C'est le grand retour de Spider-Man sur les écrans
C'est le grand retour de Spider-Man sur les écrans Sony Pictures Releasing France

Que faisait Peter Parker quand il était enfant, avant de devenir Spider-Man? Ceux qui iront voir The Amazing Spider-Man, le nouveau film de la série, vont se rendre compte qu'ils ne savaient pas tout sur l'homme-araignée. Et notamment sur son enfance.

Le gamin avait sept ans quand ses parents ont fui, en pleine nuit, le laissant à la garde de son oncle et de sa tante. Pourquoi ce départ précipité? On ne le saura pas. Toujours est-il que les parents meurent peu après dans un accident d'avion (version officielle, en tout cas), laissant un orphelin.

Ado timide

Dix ans plus tard, Peter devenu ado va au lycée, fait du skateboard, se fait chahuter par ses copains de classe plus musclés, et n'ose pas dire à la jolie Gwen Stacy, 17 ans comme lui, qu'il a le béguin pour elle. Peter est un garçon timide, chétif, introverti.

Car ce que Peter cherche avant tout, c'est la vérité sur son père, dans le cartable duquel il a trouvé une vieille photo. A côté de son papa, on y voit son associé, le Dr Connors, qui menait à l'époque des recherches avec lui sur la génétique et le renouvellement des cellules.

Mordu par une araignée

Dix ans après, le Dr Connors a considérablement progressé dans ses travaux scientifiques. Il est amputé de la moitié d'un bras, mais espère qu'un jour il pourra le faire repousser, comme la queue des lézards quand on la coupe...

Quand Peter Parker retrouve la trace de ce Dr Connors, il s'empresse d'aller faire un tour, discrètement, dans ses laboratoires. Là, il découvre notamment qu'on y fabrique des fils d'araignée de manière industrielle. Et c'est à cette occasion qu'il est mordu par une de ces bestioles génétiquement modifiées.

Les conséquences de cette morsure, on les connaît: le jeune homme se retrouve doté de pouvoirs surhumains. Il peut s'accrocher au plafond ou aux murs, sa force physique est décuplée, de ses poignets il peut dérouler des kilomètres de fil incassable, etc. Spider-Man est né.

Peter Parker se fabrique lui-même son costume de justicier masqué, et va traquer les méchants. Mais quels méchants? La police veut l'attraper, se trompant de cible, car l'étrange Dr Connors a trouvé le moyen de mélanger son ADN avec celui des lézards...

Un ''reboot''

Ce Spider-Man-4 n'est pas une suite des trois premiers, sortis en 2002, 2004 et 2007. Ce n'est pas non plus une «préquelle», comme Prometheus pour Alien. Non, c'est ce que les Américains appellent un «reboot»: on refait le match, on remet les compteurs à zéro, on reprend l'histoire depuis le début et on la raconte d'une autre manière.

Tout est nouveau, donc, dans cette nouvelle toile. Nouveau costume pour Spider-Man. Nouveau méchant, bien sûr (ici le Dr Connors est interprété par Rhys Ifans). Nouveau réalisateur (Sam Raimi cède la place à Marc Webb, qui n'avait réalisé jusqu'à présent que le petit film indépendant (500) Jours ensemble).

Effets spéciaux et psychologie

Et nouveaux héros. Le jeune Andrew Garfield (découvert dans The Social Network) remplace Tobey Maguire dans le rôle de Peter Parker. Et Emma Stone (remarquée dans La couleur des sentiments) fait battre plus fort le coeur de l'homme-araignée, comme le faisait Kirsten Dunst auparavant.

Les effets spéciaux (impressionnants en 3D), le suspense et les scènes d'action sont toujours là, mais ce nouveau Spider-Man est un peu plus psychologique, un peu moins protéiné: avant de devenir un super-héros –et même après–, l'ado orphelin se pose beaucoup de questions: «Ce Peter Parker est un peu différent», explique le réalisateur. «C'est toujours un exclu, mais il l'est par choix. Il est amer, c'est le genre de gamin qui repousse les autres avant que ceux-ci n'aient l'occasion de le faire. Son humour, son sarcasme, son côté rebelle émanent de cet enfant abandonné il y a bien longtemps».

Il y aura une suite

Ne partez pas avant le générique de fin, une petite surprise vous attend. Mais est-ce vraiment une surprise d'annoncer qu'il y aura une suite, l'an prochain, puisqu'on sait qu'elle est déjà en cours et que le réalisateur lui-même parle d'un nouveau méchant, qui pourrait s'appeler le Mime, selon certaines de ses confidences récentes?

Autre révélation à la fin: Peter Parker fait une promesse au père de sa fiancée Gwen Stacy. Mais c'est une promesse en l'air... Ce qui est la moindre des choses pour quelqu'un qui vole de gratte-ciel en gratte-ciel.

 

 

 

Par Jean-Michel Comte

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403560 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391600 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238620 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186340 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    TV Tout sur Koh Lanta

    TV Tout sur Pékin Express