Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Mercredi 03 septembre, 09:06
Accueil > Loisirs > Ciné > To Rome With Love : Carte postale woodytalienne

To Rome With Love : Carte postale woodytalienne

Sorties ciné de la semaine


C'est à Rome que Woody Allen a réalisé son dernier film, tout simplement intitulé ''To Rome With Love'' et qui sort ce mercredi 4 juillet sur les écrans français. Il y joue également, aux côtés d'Alec Baldwin, Penélope Cruz et Roberto Begnini.

Woody Allen joue dans son propre film, ''To Rome With Love''
Woody Allen joue dans son propre film, ''To Rome With Love'' Mars Distribution

C'est en 1965 que Woody Allen a découvert l'Europe, pour le tournage de Quoi de neuf, Pussycat?, son premier film comme scénariste et comme acteur, réalisé par Clive Donner. Le tournage devait avoir lieu à Rome, puis s'est déroulé finalement à Paris.

Depuis, le réalisateur américain, pas toujours prophète en son pays, a appris à aimer le Vieux Continent. Et notamment ces dernières années, où il a fait des infidélités à son cher New York pour aller tourner à Londres (Match Point, Scoop, Le rêve de Cassandre), à Barcelone (Vicky Cristina Barcelona) et à Paris (Minuit à Paris).

Airs d'opéra sous la douche

Cette fois-ci, c'est une carte postale italienne qu'il envoie à ses admirateurs, avec To Rome With Love, hommage à la Ville Eternelle et comédie légère entremêlant plusieurs histoires aux personnages multiples, américains et italiens.

Lui-même joue dans le film: c'est un metteur en scène d'opéra à la retraite qui, avec sa femme psychiatre (Judy Davis), débarque à Rome pour rencontrer la famille de leur futur gendre, un bel Italien un peu gauchiste dont leur fille Hayley est tombée amoureuse. Quand il entend le père du jeune homme, entrepreneur de pompes funèbres, chanter des airs d'opéra sous la douche, son métier de metteur en scène revient à la surface...

 

Et pendant ce temps, un architecte américain de renom, John (Alec Baldwin), en vacances à Rome où il a vécu autrefois, rencontre un jeune compatriote, Jack (Jesse Eisenberg), qui lui rappelle le jeune homme qu'il était. John a l'impression de revenir dans le passé quand il voit Jack, heureux en ménage avec sa petite amie, tomber sous le charme de la meilleure copine de celle-ci, Monica (Ellen Page), qui vient de débarquer...

Et pendant ce temps, Leopoldo Pisanello (Robert Benigni), un homme tout à fait ordinaire –une femme, deux enfants, un emploi de bureau: «le premier couillon venu», comme il le dit lui-même– devient célèbre du jour au lendemain, sans raison apparente, et se retrouve assailli par les paparazzis, les télévisions, les admirateurs. Peu à peu, il prend goût à cette gloire inattendue...

Tout le monde dit I Love You

Et pendant ce temps, un jeune provincial timide débarque à Rome avec sa jeune épouse ingénue, qu'il veut présenter à ses oncles et tantes pour les impressionner. Mais la jeune femme s'absente, se perd dans Rome, et rencontre son acteur favori sur le tournage d'un film, tandis que son petit mari voit débarquer par erreur dans sa chambre d'hôtel une call-girl sexy (Penélope Cruz) que, quiproquo aidant, il va faire passer pour sa femme...

Tout le monde a envie de s'entendre dire «I Love You», pour paraphraser le titre d'un des films de Woody Allen, ou en l'occurence «Ti Amo»: c'est ici le fil conducteur de ces petites histoires, ces contes modernes dans lesquels les personnages cherchent l'amour (le vrai, le faux, l'éternel ou l'éphémère), et se posent des questions sur lui, et sont confrontés à des choix qui vont engager leur avenir.

De la brillante distribution qui enrichit ce film très choral, difficile de sortir tel ou tel acteur ou actrice. On a un petit faible cependant pour Woody Allen lui-même, ronchon sympathique, pour Alec Baldwin, sage et fataliste, pour Roberto Benigni, éxubérant régional de l'étape, et pour Penélope Cruz, plus sensuelle que jamais en mini-robe rouge. Sans oublier bien sûr la vraie vedette du film: Rome, délicieuse, envoûtante, aux charmes multiples.

 

 

Par Jean-Michel Comte

Réactions à cet article1 commentaire

  • Par KrisEon, le 4 jui à 02:11

    KrisEon
    Ville éternelle

    Les inconditionnels de Woody apprécieront sans doute cette petite histoire dans la ville éternelle.



    - Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

En images

Sylvia Kristel en 10 photos


Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403560 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391630 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238620 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186340 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    TV Tout sur Koh Lanta

    TV Tout sur Pékin Express