Nice: trois écoles primaires vandalisées en deux jours

Nice: trois écoles primaires vandalisées en deux jours

Publié le :

Mardi 18 Août 2015 - 16:55

Mise à jour :

Mardi 18 Août 2015 - 20:43
©Capture d'écran/Vidéo France 3
PARTAGER :
-A +A

A Nice, trois écoles primaires ont été vandalisées en deux jours. Du matériel informatique a été volé dans l'une d'entre elles et des salles de classes ravagées dans les deux autres. Qualifiant ces actes d'"inqualifiables", le maire de la ville , Christian Estrosi, a porté plainte, appelant "à la plus grande fermeté".

"Du saccage pour du saccage", a déploré Lauriano Azinheirinha, adjoint à l'Education de la mairie de Nice, après que trois écoles primaires de la ville eurent été découvertes vandalisée. La police mène l'enquête.

Lundi 16 au matin, un jardinier travaillant dans un parc de Nice a découvert l'école maternelle Ray Gorbella, inoccupée pendant l'été, vendalisée. Si rien n'avait été volé, du matériel avait été jeté au sol et de la nourriture consommée dans deux salles de classe, le réfectoire ainsi qu'un vestiaire des salariés de l'école. L'homme a immédiatement donné l'alerte.

Puis, dans la nuit de lundi à ce mardi, deux nouvelles écoles, Fuon-Cauda et Thérèse-Roméo, ont été vandalisés. Dans la première du matériel informatique a disparu tandis que dans la seconde une salle de classe était ravagée.

"C'est encore un saccage gratuit, absolument ignoble, dans une école alimentaire de la ville, commis manifestement par la même bande qui vient ici non pas pour voler mais pour saccager, c'est un saccage absolument gratuit, on vient, on pénètre et on met sans dessus-dessous une classe qui était ici réservée pour stocker du matériel puisque nous ouvrons une classe à l'école à côté", a regretté Lauriano Azinheirinha, interrogé au micro de France 3 Côte d'Azur suite à la troisième intrusion.  

Qualifiant ces actes d'"inqualifiables", Christian Estrosi, le maire de Nice, a quant à lui d'ores et déjà porté plainte. Une enquête est en cours et "la ville de Nice mettra à la disposition des services de l'Etat toutes ses compétences afin de pouvoir retrouver le plus rapidement possible les auteurs de ces actes lâches et stupides", a assuré l'édile à Nice-Matin, appelant"à la plus grande fermeté".  

 

Une école primaire vandalisée à Nice. La police mène l'enquête.



Commentaires

-