Parole d’engagés : Eric et Sylvain 60 jours confinés ensemble et une idée #ExploreLaFrance.fr

Parole d’engagés : Eric et Sylvain 60 jours confinés ensemble et une idée #ExploreLaFrance.fr

Publié le 14/05/2020 à 14:17 - Mise à jour à 14:34
Photos copyright Sportihome & Generation Voyage
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Eric est cofondateur de GenerationVoyage.fr, site francophone spécialisé dans les guides touristiques comptant 18 millions de lecteurs annuels. Sylvain est cofondateur de Sportihome.com le 1er guide des spots et location de logements sport & aventure avec plus de 10 000 offres à réserver.  Leurs entreprises respectives sont touchées de plein fouet par la crise avec un chiffre d’affaires qui est tombé à 0.  Loin d’être découragé, le confinement leur a donné une raison pour travailler ensemble.

Ensemble on est plus fort ! 

FranceSoir : generationvoyage.fr pouvez-vous nous en dire plus ?

Eric : le voyage est un incroyable outil pour vivre des expériences fortes, apprendre à se connaître et prendre du recul sur le monde qui nous entoure. En tant que passionnés de langues étrangères et de voyage, nous voulons apporter des outils pratiques et des conseils pour faciliter le voyage et les expériences des gens que ce soit à 100km de chez eux ou à l’autre bout de la terre.

Notre but est de promouvoir un tourisme culturel, centré autour des expériences à faire et à vivre dans nos différentes destinations.

GenerationVoyage.fr publie chaque mois plus de 200 articles sur le tourisme en France et à l’international et compte aujourd’hui plus de 5000 conseils pour les voyageurs dans plus de 200 destinations. Nous créons également des technologies web pour améliorer la monétisation des médias touristiques comme le nôtre avec le projet Doyoogo. Nous sommes basés à Montpellier et comptons 10 collaborateurs.

FS : Et sportihome.com, Sylvain ?

Sylvain : le tourisme sportif c’est notre coeur de métier ! Sportihome d’est avant tout un guide des spots collaboratif qui permet à tous les passionnés de sports de découvrir des spots parmi 45 activités sportives. VTT, Vélo, Randonnée, Running, Trail, Wakeboard, Surf, Kitesurf, etc. Une fois le spot trouvé l'utilisateur peut alors réserver en ligne son hébergement, avec la particularité unique de pouvoir filtrer en fonction des sports de son hôte, du matériel de sport disponible sur place et de l’engagement de son hôte.

Les hôtes StaySharePlay partagent des sorties sportives avec leurs locataires, offrant ainsi une vraie expérience humaine avec les locaux.

Sportihome.com est une plateforme web et mobile qui permet à la communauté sportive de découvrir des spots partagés par la communauté et de réserver un hébergement chez d’autres passionnés de sport. Avec une communauté de plus de 30 000 utilisateurs, 10 000 logements dans 40 pays et 2 500 spots partagés, Sportihome se positionne comme l’application incontournable des séjours sportifs entre particuliers. Déjà partenaire des grands noms du sport comme Decathlon, Au Vieux Campeur, Intersport, Suunto, Crosscall, L’équipe basée à Montpellier compte 12 collaborateurs et a levé 1,5M€ depuis sa création il y a 3 ans.

FS : Comment vous voyez la prochaine saison des vacances ?

Eric : les prochaines vacances vont être évidemment plus centrées sur le tourisme de proximité avec des départs en France et dans une moindre mesure en Europe à partir du mois d’Août. Une des bonnes choses que l’on peut tirer du confinement c’est, selon moi, un recentrage du tourisme sur des destinations “loins des sentiers battus”, plus loin des routes touristiques habituelles et très fréquentées et plus centré autour de la nature.

Cet été, certains territoires français vont avoir une carte à jouer et même si les gens vont être prudents et moins dépensiers,

je reste persuadé que les Français ont besoin de bouger, d’explorer, de découvrir de nouvelles choses et de se reposer après ce moment éprouvant qu’a été le confinement.

Sylvain : les sportifs n’attendent qu’une chose pouvoir s’évader à nouveau et s’adonner à leurs sports favoris. Ceux qui étaient en ville commencent à saturer, l’appel de l’air frais se fait ressentir. Le dernier sondage que l’on a fait sur notre communauté indique que près de 60% d’entre eux veulent partir en montagne cet été pour s’isoler et se ressourcer en famille ou entre amis. Ils seront à la recherche de terrains de jeux loin des sentiers battus et vont s’organiser des activités sportives en petit groupe, en privatisant les sorties. Pas de mélange avec des inconnus dans un rafting par exemple.

 

FS : Comment vous êtes montés dans ce TGV à COvid 19

Sylvain : Le hasard a fait que nous nous sommes retrouvés confiné sous le même toit avec Eric. Le 8 mars de retour de Grèce Eric a posé ses valises dans le studio accolé à ma maison que je loue sur sportihome.com. Avec l’annonce du confinement mi-mars il est resté bloqué chez nous. C’est finalement super bien tombé car

avec la grand claque que l’on a pris tous les 2 en même temps côté business, on a pu se soutenir et s’entraider.

Eric : On a été très vite pris de court et, dans l’impossibilité de trouver un logement pour la période du confinement, Je dois dire que nous n’avons pas eu le temps de nous morfondre, à peine le confinement prononcé nous avons de suite réfléchi à ce qu’il fallait mettre en place pour nos entreprises respectives (aides, PGE, chômage partiel, communication avec les équipes, etc) et surtout à comment profiter de ce moment pour grandir et

apporter de nouvelles solutions pour le nouveau tourisme post-Covid.

FS : Votre quotidien ressemble à quoi ?

Eric : au début du confinement, il s’agissait surtout d’organiser les équipes, et de s’occuper de l’administration de la société. Une fois ceci fait notre quotidien a été bien plus simple : réfléchir et travailler à la suite. Journées, soirs et week-ends ont été dédiés à la réorganisation de nos sociétés et à la mise en place de nouvelles stratégies. Très concrètement on travaille de 9h à 17h puis de 21h à minuit, voire plus, tous les jours. Finalement ces semaines de confinements ont été très intenses pour nous, on n'a pas eu le temps de se morfondre sur la situation.

Sylvain : une fois les équipes mises en sécurité et les annulations gérées, nous avons profité de cette accalmie dans nos quotidiens pour travailler sur la reprise, nourrir nos cerveau, nous détendre et lâcher prise. Le confinement nous a permis de prendre du temps pour nous et il faut dire que ça fait du bien. On s’est fait un programme pour être « super fit » pour la reprise : sport + cuisine + yoga + lectures.

FS : Qu'avez-vous appris de tout ça ?

Eric : Rien n’est établi pour toujours dans la vie et il est important de savoir s’adapter. La coopération entre entreprises est également très largement sous-utilisée dans notre secteur. Nous essayons régulièrement de nous rapprocher d’entreprises similaires pour discuter avec eux, échanger, créer des synergies, mais malheureusement nous nous confrontons souvent à des murs de méfiance de la part d’autres.

Pourtant, on a bien vu avec Sylvain qu’il est beaucoup plus facile d’entreprendre à plusieurs que tout seul dans son coin.

Sylvain :  Profiter des crises comme une opportunité pour rebondir, nous avons vécu cette période comme un investissement. Pouvoir échanger aussi longtemps entre entrepreneurs du même secteur c’est un vrai luxe que nous n’aurions pas envisagé en temps normal, plongés dans la course effrénée au développement de nos business et autres levées de fonds. Prendre le temps de se poser pour repenser complètement nos modèles et nos stratégies nous a permis d'appréhender cette crise différemment et de ne pas la subir.

Nous avons pu nous déconnecter d’un quotidien peut-être parfois trop intense où l’on perd un peu le sens de nos priorités dans cette quête de croissance perpétuelle pour nos entreprises. C’est donc ressourcés et positifs que nous allons sortir de ce confinement, avec en plus un nouveau mouvement collaboratif

ExploreLaFrance.fr a vu le jour, une initiative dont la France a besoin en cette période.

FS : Comment envisagez-vous le déconfinement et la période pré estivale

Eric : le déconfinement va se faire lentement en mai sans aucune reprise du tourisme. Je pense que les gens ont besoin de temps pour appréhender leur déconfinement et retourner à leurs habitudes. Malgré tout, je suis confiant dans le fait que les gens reprendront très rapidement un rythme “normal”. J’espère simplement que les autorités sauront mieux réagir à l’avenir à ce genre d'événements et que le confinement massif ne sera plus mis en place de façon massive et parfois inutilement comme ça a été le cas pendant ces deux mois dans plusieurs pays.

Sylvain : cela va prendre du temps pour que tout redevienne comme avant... Pour le moment avec la règle des 100km il n’est pas possible de traverser la France pour aller faire son sport préféré. Afin d’aider les sportifs à s’évader autour de chez eux on leur a fait un outil hyper simple pour qu’ils trouvent des spots à moins de 100 km de leur domicile https://100km.sportihome.com/. Les événements sportifs sont presque tous reporté à l’automne ou à l’année prochaine donc la période pré estivale risque de démarrer doucement pour les séjours sportifs.

 

FS : Derrière le masque du chef d’entreprise, qui êtes-vous

Eric : j’ai 30 ans je voyage depuis que j’ai eu la chance de goûter à l’aventure Erasmus. Depuis, j’essaie de vivre comme expatrié dans de nombreux pays où j’essaie d’apprendre la langue locale. J’ai pu vivre 1 an en Italie, au Brésil, en Pologne, en Australie et en Grèce d’où je suis revenu pour le confinement. Passionné par les langues, je suis également très féru de géopolitique, d’histoire et de jeux vidéo, un vrai geek en somme. En plus d’apprendre des langues, j’apprends aussi sur mon temps libre des langages de programmation ce qui me permet de maîtriser et de comprendre les développements techniques sur les projets que nous développons.

Sylvain : je suis un grand passionné de voyages avec plus de 50 pays visités, et de sports outdoor que je pratique depuis mon plus jeune âge, à 3 ans sur des skis, à 8 ans sur un optimiste, à 15 ans mon premier vol en parapente. Puis en 2003 j’ai découvert le kitesurf qui est devenu mon sport de prédilection, ça fait maintenant plus de 17 ans que je navigue dès que je peux. En dehors du sport j’adore partager des moments en famille avec ma femme et mes 2 enfants, 2 ans et 3 ans, cuisiner, prendre du bon temps avec les copains du kitesurf et surtout j’adore aider l’écosystème startups. Dès que je peux filer un coup demain, partager mes contacts ou faire une mise en relation je le fais avec grand plaisir. 

 

FS : Votre livre de chevet

Eric : Le Capital de Thomas Piketty, je trouvais important de m’intéresser à la façon dont s’adapte les sociétés et les économies aux différentes crises.

Sylvain : là en ce moment c’est Oui Oui et Peppa Pig pour les lectures du soir avec les enfants. Mon livre préféré du confinement reste celui de l’histoire de Kelkoo avec Pierre Chappaz qui illustre bien comment Kelkoo a su s'adapter pendant l'effondrement de la bulle internet.

 

FS : Qu’est-ce que le déconfinement va vous permettre de faire ?

Eric : A court terme, de prendre l’air, voir des amis, grimper le Pic Saint Loup à côté de Montpellier, et après de prendre la voiture pour me balader en France (je ne manquerai d’ailleurs pas d’utiliser #Explorelafrance pour trouver où…).

Sylvain : J’attends avec impatience que le kitesurf soit à nouveau autorisé pour aller naviguer. Et dès que les réunions de famille à plus de 10 seront autorisés je compte bien louer un joli Chalet sur sportihome.com dans l’arrière-pays pour tous nous réunir pour une belle randonnée dans le massif du Sancy.

 

Photos copyright Sportihome & Generation Voyage.

 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


#exploreLaFrance.fr est née pendant le déconfinement

Fil d'actualités Opinions