La grande supercherie des tests PCR, 90% des cas positifs ne sont pas malades ni contagieux

Auteur(s)
Peter El Baze pour FranceSoir
Publié le 14 septembre 2020 - 13:25
Image
test pcr
Crédits
Unsplash
Test PCR
Unsplash

Ndlr : cet article a fait l'objet d'une vérification externe par Checknews et est en cours de clarification par son auteur.  Merci à Libé pour son travail.  Le modèle de Francesoir repose sur des articles rédigés par des journalistes mais également sur des contributions libres sous forme de tribune d'opinion.  Cette liberté a un corollaire, accepter la critique et la responsabilité. C'est de cette saine confrontation que naitra la vérité.

 

Tribune : 90% des positifs ne sont pas malades

Dans un test PCR il y a un facteur très important qui n'est pas mentionné dans les résultats, c'est le CT (Threshold Cycle). Il s'agit du coefficient d'amplification de l'ADN , du nombre de cycles d’amplification.

Le test ne détecte pas des virus entiers en état de marche, mais des morceaux de ce virus actifs ou non. Donc il peut détecter des petits morceaux de virus d'une infection qui date de plusieurs semaines, voire plus.

Dans les prélèvements il y a très très peu de morceaux d'ARN viral, donc ils ne peuvent pas être détectés tels quels. Il faut augmenter le nombre de morceaux de manière très importante pour pouvoir les détecter.

On transforme cet ARN viral en ADN puis on met un produit qui fait que tous les ADN du prélèvement sont dupliqués de nombreuses fois. On répète plusieurs fois cette opération.

Plus on la répète, plus on amplifie leur nombre, plus le CT est grand, plus on risque d'avoir des faux positifs.

Moins on la répète, moins on a de faux positifs, mais plus on peut avoir des faux négatifs.

Suivant les appareils et les laboratoires on peut aller à des valeurs de CT plus ou moins grandes de 20 à 45 !

CT = de 20 à 30 => charge virale importante,  présence d’un nombre de copies de virus compatible avec une infection, à interpréter en fonction de la clinique. Subsiste le risque de l'erreur de mesure.  
CT = 35 => compromis utilisé par l'IHU, mais des faux positifs.
CT = 40 ou plus => 90% de FAUX positifs = pas de virus COVID, les 10% restants ont une charge virale extrêmement faible, on n’est PAS contagieux (mais il n’y a pas de faux négatifs).

Les recommandations des scientifiques sont un CT compris entre 20 et 30.  Dans la pratique des laboratoires d’analyses, le CT est le plus souvent à 40 ou plus!

Si votre test est positif, exigez de connaître le CT et de refaire un autre test le lendemain pour confirmer.

Ces tests PCR avec CT limité à 25 auraient été très utiles en Février ou Mars 2020 pour isoler les vrais positifs avec une charge virale importante et traitement hydroxychloroquine + azithromycine + zinc (HCQ+AZT+Zinc).

Donc sur le plan médical, depuis début juin, les PCR n'ont plus aucun intérêt SAUF si on restreint le CT à 30 au maximum. Ils sont valables uniquement dans ce cas.

 

Docteur Peter EL BAZE est  ex Médecin Attaché des Hôpitaux du CHU de Nice, Ancien Chef du Service de Médecine Interne A1, Les Sources à  Nice & Créateur des logiciels médicaux Megabaze et Oncobaze (chimiothérapies).

À LIRE AUSSI

Image
Une epidemie peut en cacher une autre
Une épidémie peut en cacher une autre…
Tribune : Sur la route, les automobilistes rencontrent de moins en moins le panneau qui annonçait le passage d’un train de la manière suivante : « un train peut en cac...
11 septembre 2020 - 12:55
Opinions
Image
covid world
Message d’alerte international de professionnels de santé aux gouvernements et aux citoyens du monde
TRIBUNE : Nous ne sommes pas seuls à protester contre les mesures médicalement stupides et inefficaces, socialement et économiquement suicidaires que les gouvernements...
11 septembre 2020 - 20:27
Opinions
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don