Le candidat Fillon face aux affaires

©Jean-François Monier/AFP

Le "Canard enchaîné" a révélé que Penelope Fillon a été la collaboratrice parlementaire de son mari de 1998 à 2007, déclenchant une polémique qui a fragilisé le candidat de la droite pour la présidentielle de 2017. Face aux accusations d'emploi fictif, pour laquelle elle a reçu à demi million d'euros au total, à l'encontre de celle ayant toujours déclaré ne pas se mêler de la vie politique de son mari, la justice à ouvert une enquête. 

Soixante-cinq pour cent des Français ne souhaitent pas que François Fillon maintienne sa candidature à la présidentielle, tandis que 70%...
Les avocats du couple Fillon ont réaffirmé jeudi que le parquet national financier, qui n'envisage pas "en l'état" de classer sans suite...
François Fillon souhaite maintenir coûte que coûte sa candidature, ne reconnaissant pas la régularité des investigations sur les emplois présumés fictifs de sa femme. Une position qui signifierait un refus de se retirer, même en cas de mise en examen, contrairement à son engagement initial.
Dans le cadre de l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon, le parquet national financier (PNF), qui n'envisage pas "en l'état" de classement sans suite. Les investigations vont se poursuivre.
Après François Fillon c'est au tour de Thierry Solère, son porte-parole, de faire les frais des révélations du "Canard enchaîné". Selon le numéro à paraître mercredi de l'hebdomadaire, le député des Hauts-de-Seine a déjà été condamné par le passé pour avoir "oublié" de payer ses impôts et serait surtout de nouveau dans le viseur de la justice pour "fraude fiscale". Pire, l'enquête préliminaire ouverte aurait mené les policiers sur d'autres pistes, notamment concernant sa femme...
François Fillon a rencontré ce mardi les députés Les Républicains, alors que l'idée d'un bureau politique pour débattre de sa légitimité a été évoquée. Mais le candidat a répété qu'il ne renoncera pas, et que son retrait engendrerait "une crise majeure" pour la droite.
François Fillon, au moins en façade, ne croit pas à une mise en examen. "Juridiquement, je ne vois pas comment ça peut se produire" assure-t-il lors de son déplacement à La Réunion.
Dimanche, François Fillon s'est rendu à la messe dans une église de La Réunion où il était en déplacement. La lecture faite ce jour-là par le prêtre résonnait étrangement avec l'actualité du candidat dans la tourmente. La paroisse assure que les choses n'étaient pas préparées, et qu'il s'agissait d'un pur hasard. Une affirmation exacte.
François Fillon s'annonce confiant sur les suites judiciaires des suspicions d'emplis fictifs de son épouse. Il assure ne pas voir comment la justice pourrait le mettre en examen.
Toujours en déplacement à La Réunion, François Fillon a déclaré qu'il se battrait "jusqu'au bout". L'étau se resserre dans l'affaire des emplois fictifs présumés de son épouse, et une décision de justice pourrait être rendue dans les prochains jours.
François Fillon est en déplacement dans le département d'outre-mer de La Réunion pour trois jours. Un léger répit pour le candidat empêtré dans les affaires des emplois fictifs présumés de sa femme et qui annonce sa volonté de ne pas se laisser "abattre".
Selon un sondage Odoxa pour FranceInfo, sept Français sur dix estiment que François Fillon devrait renoncer à l'élection présidentielle. La moitié des personnes interrogées pensent qu'Alain Juppé, battu à la primaire de la droite, serait le meilleur candidat en cas de renoncement.
Dans une lettre adressée aux Français, François Fillon livre sa "vérité" sur les emplois présumés fictifs de son épouse. Le candidat de droite à la présidentielle a repris la plupart des arguments qu'il avait développés lors lors de sa conférence de presse la veille.
L'ancienne collaboratrice parlementaire de Marc Joulaud, suppléant de François Fillon et employeur de Penelope Fillon, affirme n'avoir jamais croisé l'épouse de l'ancien Premier ministre dans le cadre de ses fonctions. "Mais ça ne veut pas dire qu’elle ne travaillait pas" précise-t-elle.
François Fillon a affirmé lundi que la journaliste britannique Kim Willsher s'était excusée car la phrase de son épouse "je n'ai jamais été son assistante" aurait été sortie de son contexte. Il s'appuie pour cela sur des mails envoyés à Penelope Fillon. Mais pour la journaliste, ces fameux mails sont eux-même sortis de leur contexte. Décryptage.
L'intervention de François Fillon ce lundi pour essayer de redorer son image abîmée par les scandales autour des emplois fictifs présumés de son épouse, n'a pas convaincu selon un sondage Harris interactive. Une majorité estime encore qu'il doit se retirer.
François Fillon lancé lundi sa contre-offensive médiatique et politique après deux semaines de polémiques sur les salaires de sa famille. Si il a tenté d'être ferme sur ses positions et s'est voulu convaincant, l'exercice n'a pas convaincu la presse.
Héraut de l'exemplarité, champion de la probité, François Fillon a organisé ce lundi une conférence de presse pour répondre aux accusations du "tribunal médiatique" dans l'affaire du PenelopeGate. Un exercice censé disculper le candidat de la droite et qui se voulait acte fondateur de sa remise en marche vers la conquête de l'Elysee. Raté?
Nouvelle arme dans sa stratégie de défense face au PenelopeGate, François Fillon a notamment décidé de miser sur la transparence, en annonçant qu'il allait rendre public dès ce lundi soir les rémunérations de son épouse, ainsi que sa déclaration de patrimoine.
François Fillon ne parvient pas à se relever du scandale sur les emplois fictifs présumés de son épouse Penelope. C'est maintenant de son propre camp qu'augmente le sentiment que son retrait serait la meilleure solution. Celui est pour l'instant toujours candidat va tenir ce lundi une conférence de presse.
Comment démontrer qu'un emploi est fictif ? Comment retracer le parcours de Penelope Fillon ? Les enquêteurs continuent d'éplucher le pa...
François Fillon, empêtré dans le "Penelopegate", a dénoncé mercredi "un coup d'Etat institutionnel" venant "de la gauche", ce que l'Elys...
Les jours se suivent et les fardeaux s'accumulent sur François Fillon. Le magazine Envoyé spécial, sur France 2, a annoncé la diffusion d'extraits d'un entretien datant de 2007 où Penelope Fillon explique qu'elle n'a jamais assisté son mari dans sa carrière politique.
François Fillon, dans la tourmente depuis que des soupçons d'emplois fictifs pesant sur son épouse sont sortis, cherche sa défense. Ce mercredi, il a crié au "coup d'Etat institutionnel venu du pouvoir et de la gauche". Des accusations "pas acceptables" selon Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement. L'Elysée a répondu en disant: "le seul pouvoir, c'est celui de la justice".
"Le Canard enchaîné" révèle dans son édition de ce mercredi que Penelope Fillon aurait perçu près de 900.000 euros (et non 500.000 comme précédemment annoncé) grâce à des emplois fictifs. L'enquête judiciaire ouverte le 25 janvier n'a pas encore mis en lumière de preuves marquantes, mais si François Fillon est mis en examen avant la présidentielle, les Républicains pourraient se retrouver orphelins d'un candidat.
Alors que ce mercredi le "Canard enchaîné" livre de nouvelles révélations autour de l'affaire de l'emploi fictif présumé de Penelope Fillon, le candidat Les Républicains à la présidence voit sa défense se retourner contre lui. Et même si officiellement son parti fait bloc derrière lui, dans les coulisses, des plans B sont déjà envisagés.
"Le Canard enchaîné" affirme ce mardi que ce ne sont pas 500.000 mais plus de 900.000 euros qu'aurait reçus Penelope Fillon grâce à un système d'emplois fictifs. Une nouvelle salve pour un François Fillon mis à mal par ce scandale à moins de trois mois du premier tour de la présidentielle.
Dans le cadre de l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs, François Fillon et son épouse Pénélope ont été entendus ce lundi après-midi. Selon l'entourage de l'ancien Premier ministre, ils ont étaient convoqués à 15h et entendus séparément.
Marc Ladreit de Lacharrière, actionnaire de nombreux groupes allant de l'immobilier au divertissement et aux médias et propriétaire de "La Revue des Deux Mondes", a été auditionné par les policiers en charge de l'enquête sur des soupçons d'emplois fictifs de l'épouse de François Fillon ce lundi.
Déjà empêtré dans l'affaire d'emplois présumés fictifs de son épouse Penelope, François Fillon pourrait être visé prochainement dans une enquête sur des détournements de fonds publics. Selon le "JDD" et Mediapart, il aurait empoché une partie des crédits réservés à la rémunération des assistants à l'époque où il était sénateur.
Christophe Grébert, un élu municipal centriste, a lancé sur le site change.org une pétition adressée à l'épouse de François Fillon, soupçonnée d'avoir occupé un emploi fictif d'attachée parlementaire. Elle recueillait ce dimanche matin plus de 160.000 signatures.
La campagne de François Fillon a été plombée cette semaine par les révélations sur de présumés emplois fictifs de son épouse Penelope. Voici ce que l'on sait de cette affaire embarrassante pour le candidat de la droite à la présidentielle 2017.
Dans le cadre de l'affaire Penelope Fillon, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a indiqué ce samedi avoir transmis aux enquêteurs les déclarations de patrimoine et d'intérêt en sa possession effectuées par François Fillon comme député, sénateur et ministre.
Dans le cadre de l'enquête sur la femme de François Fillon, le siège de "La Revue des Deux Mondes" a été perquisitionné jeudi soir. En plus d'un emploi fictif d'attachée parlementaire, Penelope Fillon aurait également été rémunérée pour un travail non effectué à la revue littéraire, selon les révélations du "Canard enchaîné".
Le scandale sur les emplois présumés fictifs de l'épouse de François Fillon plombe la candidature de ce dernier. Même si l'ancien Premier ministre a exclu de se retirer, sauf s'il est mis en examen, un tel scénario commence à être évoqué à trois mois du premier tour.
Marine Le Pen s'exprime sur l'affaire de l'emploi fictif présumé de Penelope Fillon en raillant son adversaire de droite, estimant que certains de ses proches chercheraient déjà à le remplacer.
La popularité de François Fillon a pris un coup depuis la mise en cause de son épouse Penelope. Seules 38% des personnes interrogées déclarent aujourd'hui avoir une "bonne opinion" de l'ex-Premier ministre.
Jeudi soir, François Fillon a annoncé qu'il se retirerait de la course à la présidence s'il était mis en examen suite aux accusations d'emploi fictif pesant sur son épouse, Penelope Fillon. Alain Juppé, battu à la primaire de la droite, a assuré qu'il ne comptait pas le remplacer car "les électeurs se sont prononcés".
Outre dans son travail de collaboratrice parlementaire, Penelope Fillon aurait selon "Le Canard enchaîné" bénéficié d'un emploi fictif au sein de "La Revue des deux mondes". Une publication vieille de près de deux siècles aujourd'hui détenue par le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrièren, ami de François Fillon.
François Fillon a défendu et détaillé jeudi soir sur TF1 le "travail réel" qu'a accompli selon lui sa femme Penelope à ses cotés comme collaboratrice parlementaire et affirmé qu'il ne se retirerait de la campagne présidentielle que s'il était mis en examen. Le parquet financier doit interroger ce vendredi sa biographe et l'ex-directeur de "La Revue des Deux Mondes".
François Fillon était l'invité jeudi du 20 heures de TF1. Il a confirmé que sa femme avait bien été sa collaboratrice rémunérée, et qu'il ne s'agissait en aucun cas d'un emploi fictif.
Michel Crépu, l'ancien directeur de "la Revue des Deux Mondes" lorsque Penelope Fillon était présumée y travailler a déclaré n'avoir jamais eu connaissance de sa présence. Quant à la mission qui lui était confiée selon le propriétaire du titre, il la juge "totalement extravagante".
L'avocat de François Fillon a remis à la justice "des pièces" devant attester que l'emploi de collaboratrice parlementaire de Penelope Fillon n'était pas fictif. Le candidat, qui faisait de sa probité un argument de campagne lors de la primaire, est ébranlé par les révélations du "Canard enchaîné".
En déplacement à Bordeaux, François Fillon a réagi à la polémique autour de l'emploi présumé fictif de son épouse à l'Assemblée nationale. "La séquence des boules puantes est ouverte", a notamment déclaré le candidat de la droite à l'élection présidentielle se disant "scandalisé par le mépris et par la misogynie" de l'article du "Canard Enchaîné".
François Fillon cherche à calmer la polémique née de la révélation par "Le Canard enchaîné" des fonction d'assistante parlementaire de sa femme, un emploi suspecté d'être fictif. Il promet de fournir des "pièces" au parquet qui a ouvert une enquête préliminaire.
François Fillon a lancé la contre-offensive ce jeudi dans l'affaire des emplois fictifs qui met en cause son épouse Penelope. Le candidat à l'élection présidentielle a annoncé via un de ses soutiens qu'il allait fournir des pièces au parquet financier, dénonçant au passage la coïncidence entre ces révélations et la campagne présidentielle.
François Fillon, candidat Les Républicains à la présidentielle, est monté au créneau ce mercredi. Il a pris la défense de Penelope Fillon, sa femme, suite à l'article du "Canard Enchaîné" la concernant, et dans lequel elle est accusée d'avoir exercé un emploi fictif d'attachée parlementaire de son époux.
Penelope Fillon, l'épouse du candidat de la droite à la présidentielle 2017, a été rémunérée comme attachée parlementaire de son mari, ou du suppléant de celui-ci lorsque son époux était ministre. La pratique n'est pas interdite sauf bien entendu si elle cache un emploi fictif. Portrait d'une femme discrète.
Penelope Fillon, l'épouse du candidat de la droite à la présidentielle 2017, a été rémunérée comme attachée parlementaire de son mari, ou du suppléant de celui-ci lorsque son époux était ministre. La pratique n'est pas interdite sauf bien entendu si elle cache un emploi fictif. Et "Le Canard enchaîné", qui révèle l'affaire, livre quelques témoignages embarrassants.

Dossiers