Grippe et gastro

©Sipa

Chaque hiver, la gastro-entérite et la grippent touche des millions de personnes en France. La grippe peut entraîner des complications graves, particulièrement chez les personnes fragiles, et est responsable d’un nombre élevé de décès chaque hiver.

L'épidémie de grippe a contribué à une surmortalité élevée cet hiver en France, en particulier chez les personnes âgées, avec un bilan d...
L'épidémie de grippe semble sur le point de se terminer. Selon les chiffres de l'InVS et du Réseau Sentinelle, le nombre de cas est passé sous le seuil épidémique à l'échelle nationale, confirmant la baisse de ces dernières semaines. L'épidémie reste cependant bien implantée dans plusieurs régions.
Santé publique France annonce ce mercredi que le pic de l'épidémie de grippe saisonnière est passé. "Le nombre de décès en excès" toutes causes confondues est de 14.300.
Depuis plusieurs semaines, les autorités sanitaires évoquent un pic de l'épidémie de grippe saisonnière en disant qu'il n'est pas encore dépassé. Ce mercredi, grâce à l'efficacité de la vaccination et la stabilisation du nombre de nouveaux cas, il commence à devenir plus concret et pourrait intervenir dans les jours qui viennent.
L'agence sanitaire Santé publique France a publié ce mercredi un bulletin constatant une surmortalité, toutes causes confondues, pour le mois de décembre et début janvier. La grippe n'est pas encore désignée coupable. Mais les professionnels reconnaissent que l'épidémie de l'hiver en cours ressemble à celle de 2014-2015, qui avait enregistré une surmortalité de 18.000 personnes.
Le nombre de personnes ayant consulté pour une grippe a franchi le cap du million, estime ce mercredi le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, qui juge cependant que le pic épidémique n'a pas encore été atteint. Il considère également que cette année, les cas ne présentent "pas de signe particulier de gravité".
Martin Hirsch a déclaré ce jeudi que le taux de vaccination du personnel de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) contre la grippe est "mauvais". Il est de "10% chez les paramédicaux" et de "25% chez les médecins".
Sabrina, une interne aux urgences, a interpellé la ministre de la Santé Marisol Touraine jeudi 11 dans une vidéo partagée depuis plus de 200.000 fois. Elle y dénonce "l'opération de communication" de la ministre de la Santé sur la grippe alors qu'à l'hôpital "c'est tous les jours l'état d'urgence".
Dans plusieurs régions, le pic de l'épidémie de grippe est passé, notamment en Ile-de-France. Les cas d'infection reste cependant nombreux.
La ministre de la Santé Marisol Touraine a alerté mardi sur la situation "préoccupante" dans les hôpitaux due à l'épidémie de grippe. Le gouvernement a annoncé avoir demandé des mesures aux directeurs d'hôpitaux.
Selon la ministre de la Santé Marisol Touraine, l'épidémie de grippe devrait encore prochainement s'aggraver.
L'épidémie de grippe s'étend sur tout le territoire. Les hospitalisations –principalement chez les plus de 80 ans– montent en flèche.
Marisol Touraine a annoncé mardi que l'épidémie de grippe qui concerne désormais toutes les régions de France métropolitaine sera "importante" cette année. L'occasion également pour la ministre de la Santé de rappeler les gestes de préventions, alors que certains hôpitaux ont déjà sonné le rappel de leur personnel pour faire face à l'affluence des malades.
Le ministère de la Santé a confirmé ce mardi que l'épidémie de grippe s'étendait à toutes les régions de France métropolitaine. Il rappelle ainsi les gestes de prévention face au virus, notamment pour les séniors plus fragiles, et qu'il est encore possible de se faire vacciner.
Les 62 pensionnaires de la maison de retraite de Vic-sur-Seille ne reçoivent plus de visite depuis le 18 décembre et ont passé les fêtes sans leur famille. La cause? L'épidémie de grippe qui frappe l'établissement et a poussé les responsables à confiner les résidents pour ne pas propager le virus.
L'épidémie de grippe a débuté cette semaine, et le virus s'annonce particulièrement agressif cette année. Si le vaccin est toujours disponible, le délai nécessaire avant qu'il ne soit efficace réduit fortement l'intérêt de l'injection. La démarche peut rester utile, mais mieux vaut aussi prendre en compte les autres consignes de prévention.
L'épidémie de grippe pourrait arriver en avance cette année, elle est même déjà là selon SOS Médecins. Le seuil épidémique a été atteint dans la région PACA. La gastro-entérite en est à sa quatrième semaine au-dessus du seuil épidémique.
La gastro-entérite et la bronchiolite se répandent sur tout le territoire, et dépassent les seuils épidémiques. Ces maladies, qui sont des "classiques" de l'hiver, sont relativement précoces cette année.
Les publicités proposant de prendre un produit homéopathique pour se protéger de la grippe cet hiver commencent à se multiplier. Mais les autorités sanitaires tirent la sonnette d'alarme: même si ces médicaments peuvent avoir un intérêt, ils ne peuvent en aucun cas prétendre remplacer le vaccin par injection.
La gastro-entérite continue de prendre de l'ampleur en France et notamment dans les régions Paca, Grand Est et Ile-de-France. Le Réseau Sentinelles prévoit que l'épidémie -jugée plus forte que la moyenne cette année- continue sa propagation dans les semaines qui viennent.
Les députés ont autorisé jeudi soir l'expérimentation de la vaccination contre la grippe par les pharmaciens. Les médecins généralistes seront par ailleurs autorisés à stocker les vaccins. Une mesure destinée à améliorer la couverture vaccinale sur le territoire.
"Précoce", l'épidémie de gastro-entérite a déjà commencé cette année, selon le dernier bulletin de surveillance publié mercredi par le réseau Sentinelles de l'Inserm. Le seuil épidémique a ainsi été dépassé la semaine dernière pour la deuxième fois consécutive.
De retour avec trois mois d'avance, la gastro-entérite ne cesse de progresser. Le Sud-Ouest en a fait les frais selon les données de l'Irsan (Institut de recherche pour la valorisation des données de santé).
Le corps médical est très en colère contre les politiques qui viennent de faire passer un amendement autorisant les pharmaciens à faire des vaccinations contre la grippe à titre expérimental afin d'améliorer la couverture vaccinale. Car pour eux, il est plus important de convaincre les Français du bienfait de la vaccination que de rajouter des gens pour faire des injections. Les infirmiers quant à eux dénoncent un début de démantèlement de leurs compétences.
L'épidémie de gastro est de retour et touche particulièrement l'Ile-de-France est le Grand-Est. Mais dans le détail, les données de l’Institut de recherche pour la valorisation des données de santé (IRSAN) et du réseau Sentinelles, dirigé par l'Inserm, diffèrent légèrement.
La gastro-entérite a déjà frappé fort et pourtant ce n'est pas sa saison: l'épidémie est en avance de trois mois. Le Nord de la France et le Sud-Ouest en ont fait les frais, selon les données fournies par SOS Médecins ce mardi.
La campagne de vaccination contre la grippe démarre officiellement ce vendredi. Les Français semblent moins enclins à se faire vacciner contre une maladie qui, notamment chez des publics fragiles, peut être mortelle.
La nouvelle campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a été lancée vendredi 7 par les autorités sanitaires. Une opération qui s'ouvre cette année avec l'annonce d'un bon chiffre: pour la première fois depuis six ans, en 2015, le taux de couverture vaccinale des sujets à risques (vaccinés gratuitement) a augmenté. Il reste toutefois très insuffisant.
L'Institut de veille sanitaire (InVS) et le réseau sentinelle ont sonné cette semaine la fin de l'épidémie de grippe 2015-2016. Le nombre de décès directement imputables au virus est estimé à 167. La plupart des cas graves concernait des patients à risques et qui ne s'étaient pas fait vacciner.
L'épidémie de grippe est toujours très active mais le passage du pic au niveau national est "imminent", selon le dernier rapport de l'Institut de veille sanitaire paru ce mercredi.
En hausse dans la plus grande partie de la France, l'épidémie de grippe n'a toujours pas atteint son pic, révèle ce mercredi l'Institut de veille sanitaire dans son Bulletin hebdomadaire.
L'épidémie de grippe persiste, en France, selon le rapport hebdomadaire du réseau Sentinelles publié ce mercredi. Elle reste néanmoins moins virulente que les années précédentes.
Le seuil épidémique pour la grippe est désormais dépassé dans toutes les régions de France métropolitaine. Durant la dernière semaine, 231.000 personnes ont été contaminées et l'InVs prévoit l'apparition du pic épidémique dans les deux semaines à venir.
L'épidémie de grippe s'est installé en France. Le seuil épidémique a été dépassé dans 10 régions alors qu'il n'en concernait qu'une seule il y a une semaine. Huit personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie.
La gastro-entérite est bien là, dans presque toute la France. Selon le réseau Sentinelles, qui recense le nombre de consultations chez le médecin pour diarrhées aiguës, le seuil épidémique (de 207 cas pour 100.000 habitants) en en effet été dépassé dans toutes les régions.
Pour la première fois de la saison, la gastro-entérite a franchi son seuil épidémique lors de la première semaine de janvier. Si plus de 151.000 nouveaux cas ont été identifiés en seulement sept jours, ce ne pourrait toutefois être qu'un début...
Le froid et l'hiver ne vont pas tarder, et avec eux le risque d'épidémie de grippe saisonnière. "FranceSoir" vous donne 5 conseils pour vous prémunir.
Timidement, et plus tardivement que l'an dernier, la gastro-entérite revient en France en ce début 2016. Voici cinq conseils pour tenter de l'éviter.
Le seuil épidémique pour la gastro-entérite a été atteint dans trois régions de France. Mais à l'échelle nationale, il est encore loin d'être atteint et ne devrait pas l'être avant plusieurs semaines.
Alors que la campagne de vaccination nationale contre la grippe a débuté lundi 12, l'Assurance maladie et le ministère de la Santé ont lancé une nouvelle campagne de communication face à la défiance croissante des Français à l'égard du vaccin.
Alors que la campagne nationale de vaccination a débuté ce lundi, les autorités sanitaires américaines ont annoncé que le vaccin anti-grippe sera beaucoup plus efficace cette année que celui de l'an dernier. Il fournirait un taux de protection d'environ 60%.
La campagne de vaccination anti-grippe a débuté ce lundi. Les autorités sanitaires appellent les Français à se faire vacciner et rappellent le danger que peut représenter le virus.
Alors que la grippe a été meurtrière l'hiver dernier, la recherche a fait un pas de plus vers la mise au point d’un vaccin universel capable de neutraliser le virus. Selon deux études distinctes, plusieurs expériences faites sur des animaux auraient eu des résultats concluants.
La grippe a été particulièrement meurtrière cet hiver: elle a causé la mort de 18.300 personnes en France, essentiellement des personnes âgées, selon le bilan définitif des autorités médicales publié ce vendredi. C'est un record depuis que les statistiques nationales ont été mises en place, en 2007.
L'épidémie de grippe 2015 touche à sa fin, qui sera "probablement" annoncée la semaine prochaine, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS). Particulièrement virulente cette année, la maladie aurait entraîné une surmortalité de 12.000 décès en France.
La grippe 2015 a battu tous les records avec 11.400 morts estimés à ce stade, notamment chez les plus de 65 ans. Un bilan encore provisoire car l'épidémie n'est pas encore terminée, même si ce devrait bientôt être le cas.
Plus de 10.000 morts en France et 80.000 en Europe, la surmortalité de l'épidémie de grippe 2015 constatée par l'Institut national de veille sanitaire (InVS) est inquiétante. D'autant que l'épidémie, si elle faiblit, n'est pas encore terminée.
L'épidémie de grippe particulièrement virulente cette année a entraîné une forte surmortalité hivernale. L'InVS a dévoilé le chiffre provisoire de 8.500 décès supplémentaires. La part de responsabilité de la grippe n'est cependant pas clairement identifiée.
L'épidémie de grippe a causé cette année la mort d'une centaine de personnes en France, selon l'Institut de veille sanitaire (InVs). Toutefois, le constat porté par les autorités est bien loin de celui de nombreux médecins, qui estiment que la maladie pourrait avoir tué entre 5.000 et 7.000 personnes d'ici la fin de l'hiver.
L'épidémie de grippe commence à s'essouffler, même si elle reste largement au-delà du seuil d'alerte. Pour autant, la polémique enfle sur le nombre de morts provoqués par la maladie: alors que les autorités parlent d'une centaine de décès, des médecins annoncent bien plus et estiment que la maladie pourrait faire entre 5.000 et 7.000 morts pour cette seule année.
Marisol Touraine a annoncé lundi 23 que le pic épidémique de la grippe a été franchi. Pour autant, les autorités s'attendent à ce que la maladie touche encore 2,5 millions de Français.
La température du corps humain est de 37,2° en temps normal. Mais lorsque l'on tombe malade, le thermomètre grimpe et peut indiquer 38, 39, voire 40°. Pourquoi un tel dérèglement de température?
La ministre da la Santé a déclenché jeudi le plan ORSAN pour lutter contre l'épidémie de grippe. Il devrait permettre de libérer des places dans les hôpitaux pour prendre en charge les malades.
En cinq semaines d'épidémie, la grippe a déjà touché plus de 2 millions de Français et fait 72 morts, selon les estimations de l'Institut de veille sanitaire (InVS). Pour autant, le "pic" semble avoir été atteint et le nombre de nouveaux cas devrait commencer à décroître dès cette semaine.
Suite à la mutation d'une des souches de la grippe, la vaccination a perdu une partie de son efficacité cette année. Mais l'épidémie, proche de son pic, n'a pas atteint un seuil inquiétant pour autant.
Selon une étude chinoise, les huîtres contiendraient plus de 80% des novovirus, notamment ceux responsables de la gastro-entérite. La majorité des novovirus proviennent des zones côtières, où sont souvent implantées les fermes à huîtres.
L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a reconnu mardi 31 mars la responsabilité du vaccin contre la gastro-entérite dans la mort de deux bébés, en 2012 et 2014. Le Rotarix et le RotaTeq impliqués sont recommandés pour une "vaccination systématique des nourrissons de moins de six mois".
L'épidémie de gastro-entérite et déjà très virulente en France, la grippe devrait elle prendre une forte ampleur dans les semaines à venir. Deux épidémies qui touchent le pays de manière très hétérogène.
Alors que la gastro fait des ravages, le seuil épidémique de la grippe doit lui aussi être dépassé cette semaine, selon les données du réseau Sentinelles.
La gastro-entérite progresse en France et le seuil épidémique pourrait être atteint cette semaine, selon le bulletin épidémiologique de l'Institut de veille sanitaire. La montée en puissance de la grippe est quant à elle plus lente, a constaté le réseau Sentinelles.
Le nombre de cas de grippe continue d'augmenter en France: il a doublé en une semaine. Mais on n'en est pas encore au stade de l'épidémie, selon les autorités sanitaires.
Les épidémies de grippe et de gastro-entérite vont continuer de progresser selon le réseau Sentinelles. Cinq régions sont particulièrement touchées et les médecins prévoient encore plus de patients cette semaine et la suivante.
Une hausse sensible du nombre de cas de gastro-entérites a été recensée mi-décembre en France métropolitaine, alors que la grippe saisonnière pourrait elle aussi s'intensifier pendant les vacances de Noël, selon des épidémiologistes.
La grippe est de retour pour la saison hivernale 2014-2015 et le ministère de la Santé appelle les Français à se faire vacciner, jusqu'au 31 janvier. Le point sur les éléments à savoir sur cette maladie qui touche 2,5 millions de Français chaque année rappelle l'Institut de veille sanitaire.
Le Fluad, ce vaccin contre la grippe commercialisé par le laboratoire Novartis et suspecté d'avoir provoqué la mort de 20 personnes âgées en Italie, a été mis hors de cause par l'agence européenne du médicament mercredi 3.
Depuis le début de la campagne nationale de vaccination contre la grippe, le 10 octobre dernier, les plus de 65 ans semblent de plus en plus motivés à se faire vacciner. Boudé jusqu'à présent par une grande partie de la population, le vaccin anti-grippe connaît un regain d'intérêt.
Plus d'une dizaine de personnes ont perdu la vie en Italie dans des circonstances suspectes. Leurs décès seraient liés à l'utilisation de vaccins antigrippaux.
En Italie, trois personnes sont mortes après avoir reçu une injection du vaccin contre la grippe du groupe Norvatis. L'Agence italienne du médicament (AIFA) a suspendu, jeudi 27, l'utilisation de deux lots du vaccin. En France, pas d'inquiétudes: le produit n'est pas commercialisé.
Trois décès suspects ont amené l'Italie à suspendre l'utilisation du vaccin Fluad. Produit par le groupe suisse Novartis et utilisé pour lutter contre la grippe saisonnière, il pourrait être la cause de ces décès.
Une enquête a été ouverte en Italie après plusieurs décès suspects de personnes vaccinées contre la grippe avec le même produit. Si aucun lien n'a pu pour l'instant être établi, la psychose gagne une partie de la population.

Dossiers