11 novembre: la journée de commémorations de François Hollande

11 novembre: la journée de commémorations de François Hollande

Publié le :

Mardi 11 Novembre 2014 - 17:42

Mise à jour :

Mercredi 12 Novembre 2014 - 09:14
Le président de la République s'est affiché ce mardi en maître de cérémonie pour les célébrations du 11 novembre, bouclant ainsi une année de commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale.
©Capture d'écran Twitter @BFMTV
PARTAGER :
-A +A

La journée de commémorations de l'Armistice du 11 novembre 1918, pour François Hollande, a commencé ce mardi matin à 10 h à l'Elysée. Le président de la République a reçu les élèves d'une classe de CM2 de la ville de Bordeaux, lauréats du prix national des "Petits artistes de la mémoire". Une exposition et un livret reprenant le journal de guerre et les lettres d'Edmond Gabelin (un soldat de la Grande Guerre) ont été réalisés et une chanson "Eclairs d'acier, nos rêves volés" a été composée par les élèves eux-mêmes. Le clip vidéo a été réalisé avec le soutien des élèves du lycée professionnel Saint-Genès.

Puis le chef de l'Etat s'est rendu au rond-point des Champs-Elysées, en compagnie de son Premier ministre Manuel Valls, pour se recueillir et déposer une gerbe aux pieds de la statue de Georges Clemenceau, le "Père la Victoire" de la Grande Guerre.

Ensuite, François Hollande a ravivé la flamme sur la tombe du Soldat inconnu, sous l'arc de Triomphe. A cette occasion, il a parlé aux familles des sept soldats morts en opérations cette année, au Mali et en Centrafrique, qui étaient présentes au pied du monument.

Sur les Champs, l'ambiance était bien loin de celle de l'an passé, où les militants de la Manif pour tous avaient exprimé leur opposition. Cette fois-ci, François Hollande est allé à la rencontre des Français et s'est même prêté au jeu des selfies avec de nombreuses personnes dans la foule.

Alors qu'après une pause déjeuner, le président de la République devait se rendre à Notre-Dame-de-Lorette, dans le Pas-de-Calais, pour inaugurer l'Anneau de la Mémoire, un monument rendant hommage aux morts de la Grande Guerre toutes nationalités confondues, un petit avion de tourisme a survolé le site vers midi avec une banderole "Hollande démission".

A 15h30, François Hollande a inauguré ce mémorial de Notre-Dame-de-Lorette. Il a déposé une gerbe de fleurs, ravivé la flamme d'un autre soldat inconnu et s'est recueilli dans la nécropole. Dans un discours clôturant ces cérémonies du 11 novembre, le chef de l'Etat a lancé un message pour l'union des peuples et la pérennité de la France dans l'Europe: "la France, on ne la défend pas derrière des lignes Maginot, des forteresses".

"Les commémorations, que j'ai voulu à chaque fois exceptionnelles, ne sont pas faites simplement pour honorer les morts mais pour réconcilier les peuples", a poursuivi le président. "Elles sont faites aussi pour transmettre, pour mobiliser les générations nouvelles. Elles sont faites pour nous rappeler à nos devoirs pour la paix, la sécurité, les droits de l'homme".

François Hollande a, là aussi, pris le temps de discuter,  de serrer des mains et de signer des autographes avec le public présent sur place, composé de nombreux représentants d'associations d'anciens combattants. 

François Hollande a rappelé l'importance de ces commémorations de la Première Guerre mondiale.


Commentaires

-